Comment consommer les fruits ?

ATTENTION : avant de lire cet article, je t’invite à relire ma page d’accueil en suivant le lien suivant :

ça va mieux en le disant

Pour garder notre santé physique et psychique et/ou notre poids de forme ou les retrouver durablement (voir : pourquoi on grossit et comment prendre du poids), il nous faut respecter les lois du vivant et adopter une alimentation physiologique

L’alimentation physiologique se compose en grande partie de fruits crus.

Pour ta santé, aussi souvent que possible, mange tes fruits avec la peau, elle renferme le plus gros des vitamines. Bien sûr, évite de manger la peau des fruits traités chimiquement, cela ajouterait à la charge toxinique de ton organisme. 

De plus, les sucres des fruits ne provoquent pas de pic glycémique, contrairement à tous les autres sucres (sauf le miel) à condition que les fruits soient mangés entiers avec leurs fibres, or la peau des fruits renferme une bonne partie de leurs fibres. Rappelons que les fibres des fruits sont très digestes puisque solubles et excellentes pour notre transit intestinal.

En ce qui me concerne, je mange souvent les mangues avec leur peau (si elle est belle) et même parfois les kiwis avec leur peau (si elle n’est pas trop duveteuse). Mangés ainsi, les fruits rassasient plus rapidement et surtout cette façon de manger nous permet de percevoir l’arrêt physiologique. 

Nous avons, pour la plupart d’entre nous, été habitués dès l’enfance, à consommer un ou deux fruits en fin de repas en guise de dessert. Cela s’explique par le besoin du goût sucré, après un repas de légumes, viandes et céréales accompagné de pain et parfois même de vin.

En effet, l’homme est attiré naturellement depuis sa plus tendre enfance par le goût sucré des fruits parce qu’il est essentiellement frugivore comme les grands singes avec qui il partage le même appareil digestif. 

Or le plaisir est le moteur le plus puissant de toutes nos actions dans la vie. La vie humaine est indexée sur le plaisir, ce qui est bon pour la vie d’un individu ou pour la survie de l’espèce est agréable, ce qui est mauvais pour la vie est désagréable. Je parle ici bien sûr de produits naturels, non transformés, consommés tels que la nature nous les offre. Le nutella peut être perçu comme bon alors qu’il est mauvais pour la santé.

Un fruit consommé en dessert va stagner dans l’estomac le temps que soient digérés tous les aliments qui doivent l’être à cet endroit, notamment les protéines des céréales, des légumineuses et des produits et chairs animales. 

Ce séjour prolongé du fruit dans l’estomac va provoquer des fermentations alcooliques. Ainsi certaines personnes qui mangeaient beaucoup de fruits sans prendre la précaution de les manger à jeun, mais qui par ailleurs n’avaient jamais bu une goutte d’alcool ont-elles pu développer une cirrhose du foie !

Par contre l’homme des origines n’avait la possibilité de se nourrir qu’en mono-aliment puisqu’il était nomade et mangeait des mangues à satiété lorsqu’il rencontrait sur son chemin un manguier, puis après quelques heures de marche il se régalait de bananes à satiété lorsqu’il croisait un bananier, etc…

Cette façon de se nourrir, connue sous l’appellation d’alimentation sensorielle, est très bénéfique notamment pour les personnes atteintes de maladies chroniques handicapantes.

Les fruits sont donc les aliments les plus bénéfiques à l’organisme humain, mais demandent à respecter quelques règles quant à leur consommation lors de repas à plusieurs aliments.

Les fruits se digèrent plus rapidement que tous les autres aliments, ils seront donc mangés à jeun, en tout début de repas. Les fruits n’ont pas tous la même vitesse de digestion, les plus rapides à digérer se mangent en premier. 

Melons et pastèques se consomment seuls parce qu’ils se digèrent très vite. Puis les fruits acides (agrumes, petits fruits rouges, kiwis, ananas, etc…) qui se digèrent plus rapidement que les autres fruits seront consommés après digestion des melons. 

Ce sera ensuite le tour des fruits mi-doux (pommes, pêche, poires, prunes, etc…) puis nous mangerons les fruits doux(bananes, mangues, abricots, etc…), les fruits secs (dattes, figues sèches, raisins secs, etc…) quant à eux se prendront en dernier.

Il est important d’attendre que chaque sorte de fruit ait passé le duodénum en étant à l’écoute de ses ressentis. 

En effet, les tableaux des temps de digestion théoriques de chaque fruit qu’on trouve un peu partout sur le net, ne sont qu’indicatifs, ils varient énormément en fonction des capacités digestives de chacun et de la composition des repas, plus un repas est complexe, plus les temps de digestion sont allongés.

Les fruits gras (avocats, oléagineux) ne seront consommés qu’après digestion des derniers fruits sucrés. Concernant les fruits sucrés, rien ne nous oblige à manger de toutes les sortes de fruits à un même repas.

Selon l’état de nos intestins, il peut même être nécessaire de ne pas consommer de graisses (pas même de fruits gras comme les avocats ou les oléagineux) à un repas où on a consommé des fruits, le gras et le sucre demandent des conditions de digestion différentes.

Dans un régime physiologique les fruits remplacent les céréales du régime « normo-mangeur » pour l’apport d’énergie. On a donc besoin d’en consommer des quantités beaucoup plus importantes que les pauvres fruits pris habituellement au dessert, au moins en début de transition alimentaire.

Pour déterminer quel type de fruit ou quels fruits manger, le plus efficace est de se fier à son instinct en se délectant de celui qui nous attire le plus à un moment donné. 

Cas particulier des melons et pastèques : 

Il est très important de varier les différentes sortes de melons ou de pastèques ou d’autres fruits qu’on déguste. D’abord pour le plaisir authentique de découvrir un goût ou une texture légèrement différente, ensuite pour satisfaire sa curiosité gustative, même au risque d’être déçu et enfin pour varier encore les apports micro-nutritionnels qui ne sont pas absolument identiques d’une variété de fruit à une autre.

Par exemple j’adore croquer les pépins des pastèques, les pastèques sans pépins me semblent nues.

Autre chose, ne jamais rester sur un « échec », par exemple j’ai goûté, il y a quelques temps les fruits du dragon et je n’ai pas aimé. Mais d’ici quelques mois ou bien l’an prochain à la même époque, je retenterai les fruits du dragon, parce qu’il est possible que je n’aie simplement aucun besoin en ce moment de ce que ces fruits pourraient m’apporter comme micronutriments, or notre état est évolutif et si un jour j’ai besoin de leurs micronutriments, les fruits du dragon me combleront probablement gustativement, je ne voudrais pas passer à côté de ce plaisir !

Mais revenons-en aux melons et pastèques, ils se digèrent très rapidement, beaucoup plus rapidement que les autres fruits, aussi faut-il les manger seuls, à jeûn, bien sûr, comme tous les fruits.

Ne jette surtout pas leur peau, elle est très riche en minéraux et peut être passée à l’extracteur de jus (coupée en tous petits morceaux selon la performance de ton juicer), la peau de pastèque remplace le légume, la peau de melon (comme celle de l’ananas) remplace le fruit, ça te fait un jus gratuit !

Pour paraphraser une pub, pour le saucisson je crois, je terminerai sur cette phrase : dans la pastèque et le melon tout est bon !

Cas particulier des agrumes :

Je mets du citron partout, mon organisme me le réclame, sans doute parce que mon foie est à la peine depuis l’ablation de ma vésicule biliaire…

Le citron est excellent pour le foie, j’en rajoute à toutes mes salades, dans mes tisanes et parfois dans mon eau de boisson. Je garde les peaux près de l’évier une fois le citron pressé pour me laver les mains, ça blanchit les ongles et en plus ça rend la peau douce par effet desquamant des acides qu’il referme !

Ma tisane préférée pour le foie : romarin (en ce moment on en cueille partout par chez moi, sinon à planter en pot ou au jardin au soleil, plante très résistante, peut même être envahissante), jus de citron, miel, j’y ajoute souvent la chair d’aloe-vera.

Par pitié n’achète pas le jus de citron déjà pressé en bouteille qui a perdu la quasi-totalité de ses vertus bienfaisantes. Si elles sont vendues hors du rayon frais, les bouteilles de jus de fruits ont été flash-pasteurisées, c’est la loi française qui l’impose, donc plus aucun micronutriment. Lorsqu’elles sont vendues en rayon frais, elles ont perdu d’autant plus de micronutriments que le pressage a été effectué il y a plusieurs heures ou plusieurs jours. 

Un jus de citron se boit immédiatement après pressage si on souhaite bénéficier de ses nombreuses vertus.

Les oranges, délicieuses à déguster telles quelles, font merveille en remplacement du jus de citron de temps en temps dans la salade, soit en morceaux pour un effet sucré-salé, soit en jus dans la sauce salade. Les agrumes sont les fruits les mieux tolérés en mélanges avec les graisses de la sauce salade.

Il est particulièrement délicat d’acheter des agrumes. Les agrumes sont des fruits exotiques, ils viennent en général de pays chauds éloignés de chez nous bien qu’on rencontre parfois des orangers isolés dans des jardins de particuliers par chez moi (Perpignan), mais aucun producteur local ne semble suffisamment téméraire pour se lancer dans la production d’agrumes trop risquée sous nos climats. 

Les contraintes de transport pour les importations venues de loin imposent la plupart du temps de cueillir ces fruits longtemps avant maturité, or les agrumes sont des fruits non climactériques, c’est-à-dire qu’ils ne continuent pas de mûrir après récolte.

Autant un fruit mûr à point est alcalinisant pour l’organisme et peut lui apporter tous ses bienfaits, autant un fruit non mûr est acidifiant pour l’organisme et sera donc déminéralisant (caries dentaires, ostéoporose, descente d’organes, etc…). 

Et puisque les agrumes ont un goût plus ou moins acide, on ne se rend pas toujours compte qu’ils ne sont pas mûrs, contrairement à une pastèque qui sera immédiatement identifiée comme non mûre si elle n’est pas sucrée.

D’où l’importance de ne pas acheter ses agrumes, ainsi que tous les fruits non climactériques, n’importe où. 

Les agrumes sont les fruits qui contiennent le plus d’acides faibles très détoxinants pour l’organisme. Il serait dommage de se priver de leurs vertus curatives et préventives.

ATTENTION, de nombreux paramètres sont à changer pour retrouver durablement la santé ou ton poids de forme : adopter l’alimentation physiologique, la gestion du stress (voir : comment le stress actuel impacte notre santé et la composante psychique de toutes les maladies), une hygiène de vie optimale, des pratiques de santé quotidiennes (voir par exemple : les compresses d’huile de ricin) ainsi que des mesures de renforcement de l’organisme (voir par exemple : renforcement par le froid), le tout très individualisé en fonction de ton état de santé général et SURTOUT actualisé au jour le jour en fonction des réponses de ton organisme. 

Il est de ma responsabilité professionnelle de te prévenir qu’afin d’éviter certaines catastrophes (voir : ma transition), tu peux avoir besoin de te faire suivre par un coach de santé (ou coach de régénération) qui évaluera ton état de santé général en fonction de l’état de santé de tes systèmes immunitaire, nerveux, endocrinien, circulatoire, digestif, de ton poids rapporté à ta taille, de ton âge, de l’histoire de ta maladie, de ton histoire médicamenteuse, de ta génétique, et de nombreux autres facteurs. 

Tu peux également avoir besoin de te faire suivre par un psychologue pour venir à bout de ton stress. De plus les éliminations provoquées par ces changements d’alimentation et ces pratiques de santé, risquent de faire remonter des sentiments dépressifs pouvant aller jusqu’à des idées noires. Il est conseillé de se faire suivre par un psychologue, d’autant que de plus en plus de mutuelles santé remboursent quelques consultations par an chez un psychologue. L’idéal serait que ce psychologue soit très au fait de ces pratiques de santé et du mode de vie physiologique.

Je suis psychologue clinicienne, hygiéniste, coach de santé et de régénération et propose notamment des consultations par SKYPE ou téléphone.

De plus en plus de mutuelles santé remboursent quelques séances de psychologues, renseigne toi auprès de ta mutuelle, je peux envoyer des reçus.

Pour connaitre mon parcours, voir : 

Qui suis-je

Si tu souhaites davantage de renseignements, n’hésite pas à me contacter à l’adresse suivante : 

osersavie66@gmail.com

ou au 06 87 20 54 58

Une réflexion sur « Comment consommer les fruits ? »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s