Microbes et microbiote

ATTENTION : avant de lire cet article, je t’invite à relire ma page d’accueil  en suivant le lien suivant :

ça va mieux en le disant

« Pourquoi un article sur le microbiote ? »

Parce que c’est de la qualité de notre microbiote que dépend tout notre état de santé physique et psychique (voir : toutes les maladies partent de l’intestin) ainsi que la régulation de notre poids de forme (voir : pourquoi on grossit et comment prendre du poids).

Tu peux aussi rejoindre mes groupes FB :

Colopathies fonctionnelles et maladies chroniques :

https://www.facebook.com/groups/342028459960327/

Retour durable au poids de forme en santé :

https://www.facebook.com/groups/2144964165521821/

Vaincre la dépression, l’anxiété, etc par des moyens naturels :

https://www.facebook.com/groups/2203521379862548/

Donc, faut-il avoir peur des microbes ?

« C’te question, bien sûr qu’il faut se méfier des microbes, chez moi je nettoie tt à la javel ! »

Dommage, parce que c’est au contact des microbes que notre immunité se renforce, si on vit dans un endroit stérile, on se fragilise !

Sais-tu que notre organisme renferme bcp plus de microbes de tte sorte que de cellules ? On dénombre dans un organisme humain sain, 10 puissance 14 bactéries, 10 puissance 35 virus et on n’a pas dénombré les champignons à ma connaissance, mais ils sont aussi très nombreux, alors que le nombre de cellules du corps humain est estimé autour de 10 puissance 14.

« Dix puissance ??? »

Dix puissance 14 signifie : 10 X 10 X 10 X 10 etc, 14 fois, 10 multiplié 14 fois par 10 (ce serait trop long d’écrire les zéros et on s’y perdrait) ça s’écrit 10 exposant 14, mais je n’ai pas trouvé comment mettre les exposants sur mon ordi… Pour te donner une idée, 10 puissance 6 égale 10 X 10 X 10 X10 X 10 X 10 = 1 000 000.

« Mais pourquoi est-on autant infecté ? On est si faible que ça ? »

Non, au contraire, tous ces microbes ont un rôle très important dans le maintien de notre santé.

«  ??? »

Les microbes sont les grands nettoyeurs de l’organisme.

« C’est le contraire de ce que je croyais, explique ! »

De la même manière que tout un circuit de vaisseaux sanguins parcourt notre corps pour apporter nutriments et oxygène à toutes nos cellules, un circuit de vaisseaux lymphatiques parcourt lui aussi notre organisme récupérant toutes les toxines de nos cellules pour les éliminer.

En chemin ces vaisseaux lymphatiques rencontrent des ganglions lymphatiques, qui sont des petites poches pleines de bactéries dont la fonction est de digérer les toxines trop acides pour être éliminées par les émonctoires. Les microbes rendent ces toxines moins acides, sinon elles brûleraient ttes les portes de sorties (anus, urètre, etc…). Ca te brûle parfois qd tu urines ? Cela signifie que les toxines rejetées sont trop acides.

C’est pourquoi lorsqu’on nous a ôté les amygdales ou les « végétations » ou l’appendice (après une « crise d’appendicite »), qui sont des ganglions lymphatiques, la zone qu’ils nettoyaient est plus exposée qu’auparavant, les ganglions lymphatiques adjacents doivent se répartir le travail de ceux qui ont été ôté. De plus s’il y avait eu inflammation de ces ganglions c’était parce qu’ils étaient surchargés de travail, donc on se retrouve après ablation avec la même surcharge de travail et moins de ganglions pour y faire face, c’est encore une bombe à retardement !

Par exemple on m’a ôté les amygdales à l’âge de deux ans, donc je sais que toute la sphère haute (tête et cou) est chez moi fragilisée, alors j’évite tous les laits et laitages animaux qui engorgent la sphère haute.

« Mais d’où proviennent toutes ces toxines ? »

D’abord du fonctionnement normal de l’organisme, nos cellules sont vivantes, cad qu’elles se nourrissent en nutriment et oxygène par le sang et éliminent les déchets produits par leur fonctionnement pour ne pas s’auto-intoxiquer. Ensuite, nous charrions de nombreuses toxines provenant de l’alimentation moderne occidentale (molécules inconnues du corps comme colorants, conservateurs, adjuvants, etc…), des médicaments et autres substances que nous absorbons (voir : aliments acidifiants ou alcalinisants), ainsi que des substances inconnues de l’organisme humain produites par la cuisson (voir : les modes de cuisson) et considérées comme des déchets.

Il ne sert à rien d’essayer d’éradiquer une candidose ou de tuer les bactéries ou les virus qu’on a « attrapés », s’ils sont arrivés dans notre organisme, c’est qu’il y a du nettoyage à faire.

« Ca ne peut pas être dû à mon alimentation, j’ai cette candidose depuis ma naissance ! »

Pendant le processus de la naissance, le bébé « hérite » de du microbiote intestinal de sa mère (dans le meilleur des cas, cad si accouchement par voie basse) qui, s’il est déséquilibré entrainera un déséquilibre dans la digestion du bébé (voir : l’inné et l’acquis). En fait il ingère la flore vaginale qui est de bonne qualité si la mère a un bon microbiote intestinal, cad une alimentation physiologique. C’est parce que la flore intestinale des mères est déséquilibrée que tant d’enfants développent dans leurs premières années des maladies allergiques, asthmatiques ou autres voire des cancers ou qu’ils prennent trop de poids. Moi la première, j’ai transmis à mes enfants un mauvais microbiote, je ne connaissais pas l’alimentation physiologique à l’époque.

« J’ai les intestins plein de candidas, il faut bien s’en débarrasser ! »

Dis toi que l’organisme n’a jamais tort, il sait ce qui est bon (ou moins mauvais) pour lui. Pose toi la question : pourquoi les candidas ont-ils proliféré ? Les champignons (comme les candidas) ne prolifèrent dans l’organisme que qd il y a trop de déchets à évacuer, cad lorsque la fatigue fait que les glandes surrénales ne sont plus capables de métaboliser le sucre.

Notre microbiote intestinal est fait de bactéries, virus et levures en équilibre, mais si notre intestin contient trop de produits acidifiants, les muqueuses digestives seront enflammées et en milieu acide, les levures se transforment en champignons. Cette acidité traverse la barrière intestinale devenue perméable (par acidité) et les champignons (candidas) peuvent infecter tt l’organisme, tu as peut-être des mycoses sur les orteils ?

Une bonne flore intestinale (ou microbiote intestinal) est une flore en grande quantité et d’une grande diversité, elle empêche tous les microbes pathogènes de nuire à l’organisme. environ 90% de notre immunité est assurée par notre microbiote intestinal, c’est l’immunité mucosale. L’immunité humorale (du sang) et l’immunité cellulaire n’interviennent que pour 10% environ (voir : les vaccins). Avec une barrière intestinale en quantité et de bonne qualité, aucun élément nocif ne peut pénétrer dans le corps. Le stress (voir : l’hygiène de vie optimale et y’a pas que la bouffe dans la vie), l’épuisement (voir : fatigue chronique, intestins et maladies autoimmunes), les pesticides (qui sont des antifongiques et des antibactériens, voir : la bio c’est pas cher), les médicaments fongicides, les antibiotiques vont nuire à la quantité et à la diversité de ta flore intestinale et permettre le développement de microbes opportunistes qui ne seront alors plus maîtrisés. Ces microbes opportunistes rejettent des toxines en grande quantité dans l’intestin, sources de tous les désagréments et symptômes des troubles intestinaux. Les glandes surrénales se fatiguent dès lors à tenter d’éliminer les toxines.

Tu comprends bien que si tu ingères des aliments bourrés de pesticides, ces substances s’attaqueront à tous les microbes de ton microbiote et ton immunité en sera fragilisée, toutes les maladies partent de l’intestin.

Le problème n’est pas le candida, la bactérie ou le virus que tu « attrapes », mais le fait que nos organismes soient de plus en plus affaiblis.

« C’est pour ça que j’ai arrêté les sucres et que je prends des probiotiques »

Les sucres nourrissent les champignons, les bactéries, les virus mais aussi ttes les cellules de notre corps (attention concernant nos cellules, pas n’importe quels sucres, uniquement les sucres des fruits dans le fruit mangé entier et cru).

Et concernant les probiotiques, il en faudrait une quantité énorme pour obtenir un résultat minime.

« Alors comment éradiquer une candidose ? »

Il s’agit de revenir aux conditions de vie idéales et compter sur l’homéostasie pour régénérer ton microbiote intestinal, cad : l’alimentation physiologique avec des jeûnes réguliers, un rythme de vie physiologique, gérer ton stress, t’octroyer suffisamment de temps de repos et de sommeil, la pratique de l’hygiène intestinale. Le combat est perdu sans régénération du terrain.

En attendant la régénération de tes glandes surrénales et la restauration de ton biotope intestinal , tu peux endiguer plus ou moins les symptômes avec de l’ail, de l’huile de coco (acide laurique), des jus verts, de la cannelle, du lapacho, de la griffe du chat et avec des pratiques de santé (voir : comment « guérir » du SII et du SIBO).

« Moi j’ai enlevé de mon régime alimentaire tt ce que je ne supportais pas »

Ca peut aider, mais dans un premier temps seulement parce que les régimes restrictif affaiblissent ton organisme, il est nécessaire de régénérer le terrain et oublier les symptômes. Les minéraux (voir : les jus de légumes) et les bons corps gras (huile de coco, jaune d’œuf cru bio, éventuellement beurre cru de vaches jersiaise) sont antiacides, il faut absolument des produits non transformés et bio disponibles.

« Tu parles de virus dans l’organisme, mais lorsqu’on attrape un virus on est malade ! »

En fait c’est lorsqu’on est malade (ou plutôt en déséquilibre) qu’on attrape un virus. A l’instar des bactéries, les virus sont des agents nettoyants, mais qui n’interviennent en général qu’après les bactéries, si l’organisme est trop affaibli pour se défendre seul, alors le virus lui apporte un complément de matériel génétique pour l’aider à ramener le corps à l’état d’équilibre, cad à l’état de santé (voir : les maladies n’existent pas).

Par exemple si tu es exposée à la bactérie borrélia burgdorferi (de la maladie de Lyme), tu n’attraperas la maladie de Lyme que s’il y a du nettoyage à faire dans ton organisme, et le fonctionnement est le même pour les virus, tu n’attraperas d’herpès par exemple que s’il y a du nettoyage à faire dans ton organisme.

C’est ce qui explique que certains individus ne sont jamais touchés par les épidémies, ils ont un terrain fort.

« Le microbe n’est rien, le terrain est tout » disait le chimiste Antoine Béchamp, contemporain de Louis Pasteur et celui-ci l’aurait reconnu sur son lit de mort !

ATTENTION, de nombreux paramètres sont à changer pour retrouver durablement la santé ou ton poids de forme : adopter l’alimentation physiologique, la gestion du stress (voir : comment le stress actuel impacte notre santé et la composante psychique de toutes les maladies), une hygiène de vie optimale, des pratiques de santé quotidiennes (voir par exemple : les compresses d’huile de ricin) ainsi que des mesures de renforcement de l’organisme (voir par exemple : renforcement par le froid), le tout très individualisé en fonction de ton état de santé général et SURTOUT actualisé au jour le jour en fonction des réponses de ton organisme. 

Il est de ma responsabilité professionnelle de te prévenir qu’afin d’éviter certaines catastrophes (voir : ma transition), tu peux avoir besoin de te faire suivre par un coach de santé (ou coach de régénération) qui évaluera ton état de santé général en fonction de l’état de santé de tes systèmes immunitaire, nerveux, endocrinien, circulatoire, digestif, de ton poids rapporté à ta taille, de ton âge, de l’histoire de ta maladie, de ton histoire médicamenteuse, de ta génétique, et de nombreux autres facteurs. 

Tu peux également avoir besoin de te faire suivre par un psychologue pour venir à bout de ton stress. De plus les éliminations provoquées par ces changements d’alimentation et ces pratiques de santé, risquent de faire remonter des sentiments dépressifs pouvant aller jusqu’à des idées noires. Il est conseillé de se faire suivre par un psychologue, d’autant que de plus en plus de mutuelles santé remboursent quelques consultations par an chez un psychologue. L’idéal serait que ce psychologue soit très au fait de ces pratiques de santé et du mode de vie physiologique.

Je suis psychologue clinicienne, hygiéniste, coach de santé et de régénération et propose notamment des consultations par SKYPE ou téléphone.

De plus en plus de mutuelles santé remboursent quelques séances de psychologues, renseignes toi auprès de ta mutuelle, je peux envoyer des reçus.

Pour connaitre mon parcours, voir : Qui suis-je

Si tu souhaites davantage de renseignements, n’hésite pas à me contacter à l’adresse suivante : 

osersavie66@gmail.com

ou au 06 87 20 54 58

27 réflexions sur « Microbes et microbiote »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s