Le soja

ATTENTION : avant de lire cet article, je t’invite à relire ma page d’accueil  en suivant le lien suivant :

ça va mieux en le disant

Pour garder notre santé physique et psychique et/ou notre poids de forme ou les retrouver durablement (voir : pourquoi on grossit et comment prendre du poids), il nous faut respecter les lois du vivant  et adopter une alimentation physiologique.

Dans ce bref article, je vais répondre à une question qui revient souvent, le soja est-il bon ou mauvais pour la santé ?

Depuis que je suis végé, à chaque fois que je suis invitée, j’ai droit à mon steak de soja pour compenser les protéines des produits animaux que je ne mange pas.

Nous, occidentaux modernes, ingérons beaucoup trop de protéines, comme je l’explique dans mon article : les protéines, la plus grande part des protéines dont nous avons besoin est obtenue par recyclage par le foie des protéines des cellules qui meurent quotidiennement dans notre organisme. Le surplus de protéines nous amène à développer des cancers.

De nombreuses autres sources de protéines existent dans l’alimentation physiologique : les céréales et légumineuses (germées crues), les oléagineux (crus, trempés et rincés), les légumes crus.

« Alors le soja est-il utile ? »

Non, nul besoin de compenser un soi-disant manque de protéines.

« Le soja est-il bon pour la santé ? »

Non, pas sous la forme où on le trouve en France.

Tout d’abord, tous les produits dérivés du soja sont très salés (sauce soja, tamari, shoyu, etc…) et le sel est un poison. Ou bien sucrés et industrialisés (lait de soja par exemple).

Ensuite en Asie, le soja consommé traditionnellement sous forme de tofu, tofu soyeux,  yaourt, tamari, shoyu, miso, etc est fermenté très longtemps, souvent pendant au moins un an et non pasteurisé. 

Or en Europe, rentabilité oblige, on est très loin de ces temps de fermentation qui, lorsqu’il y a fermentation, se comptent en heures, en jour, ou au mieux en semaines. Et pour garantir une meilleure conservation et/ou pour accéder au marché Américain, ces produits sont pasteurisés (comme nos fromages doivent être pasteurisés pour accéder au marché américain…).

En plus de cela, le soja est proposé, en France, uniquement sous forme de produits industrialisés qui sont très mauvais pour la santé car bourrés d’additifs, conservateurs, colorants, agents de textures et autres poisons.

Les graines à germer vertes improprement appelées graines de soja que tu trouves en France ne sont pas du soja, mais des haricots mungo. Les haricots mungo germés, comme toute graine germée, sont bons pour la santé. Les graines de soja sont jaunes (voir photo).

Le seul produit à base de soja consommable que j’ai trouvé dans ma boutique bio est le miso de riz non pasteurisé fermenté un an de la marque Celnat qui est vendu au rayon épicerie en boite plastique (!) rectangulaire mais se conserve de préférence au frais après ouverture. Attention, ce produit reste très salé. Je l’utilise en très petite quantité dans la soupe miso express que tu trouveras dans mes recettes et que j’apprécie beaucoup l’hiver ou lorsqu’il n’y a plus grand-chose dans le frigo.

« Qu’apporte la fermentation ? »

La fermentation permet une prédigestion de tous les composants indigestes du soja qui est une légumineuse et donc au même titre que les céréales et légumineuses n’est pas faite pour l’alimentation humaine.

« Et en quoi la pasteurisation pose-t-elle problème ? »

La pasteurisation permet d’empêcher tout développement bactérien, elle est obligatoire en France (et dans la législation européenne, je crois) concernant certains produits alimentaires comme par exemple les jus de fruits et de légumes vendus hors du rayon frais avec une date limite de consommation plus longue que ceux vendus au rayon frais.

Par contre la pasteurisation anéantit une bonne part des micronutriments (vitamines, minéraux, antioxydants, etc…)  et aboutit donc à un produit alimentaire « vide ».

Ce sont les micronutriments qui contrebalancent les effets nocifs de certains composants des aliments que nous ingérons. Rappelons que ces micronutriments sont plus ou moins éliminés par la cuisson, d’où l’intérêt de sélectionner correctement ses modes de cuisson.

Voilà un tour rapide de ce que je peux te dire sur le soja, j’espère que cela répondra à toutes les questions que j’ai reçues à ce sujet.

Ceci dit, lorsque je suis invitée, je mange avec plaisir tout ce qui m’est servi, fussent des poisons majeurs, quitte à jeûner quelques jours ensuite ou à pratiquer des purges. Le bonheur que l’on prend à partager un repas est au moins aussi important que la composition du repas.

ATTENTION, de nombreux paramètres sont à changer pour retrouver durablement la santé ou ton poids de forme : adopter l’alimentation physiologique, la gestion du stress (voir : comment le stress actuel impacte notre santé et la composante psychique de toutes les maladies), une hygiène de vie optimale, des pratiques de santé quotidiennes (voir par exemple : les compresses d’huile de ricin) ainsi que des mesures de renforcement de l’organisme (voir par exemple : renforcement par le froid), le tout très individualisé en fonction de ton état de santé général et SURTOUT actualisé au jour le jour en fonction des réponses de ton organisme. 

Il est de ma responsabilité professionnelle de te prévenir qu’afin d’éviter certaines catastrophes (voir : ma transition), tu peux avoir besoin de te faire suivre par un coach de santé (ou coach de régénération) qui évaluera ton état de santé général en fonction de l’état de santé de tes systèmes immunitaire, nerveux, endocrinien, circulatoire, digestif, de ton poids rapporté à ta taille, de ton âge, de l’histoire de ta maladie, de ton histoire médicamenteuse, de ta génétique, et de nombreux autres facteurs. 

Tu peux également avoir besoin de te faire suivre par un psychologue pour venir à bout de ton stress. De plus les éliminations provoquées par ces changements d’alimentation et ces pratiques de santé, risquent de faire remonter des sentiments dépressifs pouvant aller jusqu’à des idées noires. Il est conseillé de se faire suivre par un psychologue, d’autant que de plus en plus de mutuelles santé remboursent quelques consultations par an chez un psychologue. L’idéal serait que ce psychologue soit très au fait de ces pratiques de santé et du mode de vie physiologique.

Je suis psychologue clinicienne, hygiéniste, coach de santé et de régénération et propose notamment des consultations par SKYPE ou téléphone.

De plus en plus de mutuelles santé remboursent quelques séances de psychologues, renseigne toi auprès de ta mutuelle, je peux envoyer des reçus.

Pour connaitre mon parcours, voir : 

Qui suis-je

Si tu souhaites davantage de renseignements, n’hésite pas à me contacter à l’adresse suivante : 

osersavie66@gmail.com

ou au 06 87 20 54 58

ATTENTION : avant de lire cet article, je t’invite à relire ma page d’accueil  en suivant le lien suivant :

ça va mieux en le disant

Pour garder notre santé physique et psychique et/ou notre poids de forme ou les retrouver durablement (voir : pourquoi on grossit et comment prendre du poids), il nous faut respecter les lois du vivant  et adopter une alimentation physiologique.

Dans ce bref article, je vais répondre à une question qui revient souvent, le soja est-il bon ou mauvais pour la santé.

Depuis que je suis végé, à chaque fois que je suis invitée, j’ai droit à mon steak de soja pour compenser les protéines des produits animaux que je ne mange pas.

Nous, occidentaux modernes, ingérons beaucoup trop de protéines, comme je l’explique dans mon article : les protéines, la plus grande part des protéines dont nous avons besoin est obtenue par recyclage par le foie des protéines des cellules qui meurent quotidiennement dans notre organisme. Le surplus de protéines nous amène à développer des cancers.

De nombreuses autres sources de protéines existent dans l’alimentation physiologique : les céréales et légumineuses (germées crues), les oléagineux (crus, trempés et rincés), les légumes crus.

« Alors le soja est-il utile ? »

Non, nul besoin de compenser un soi-disant manque de protéines.

« Le soja est-il bon pour la santé ? »

Non, pas sous la forme où on le trouve en France.

Tout d’abord, tous les produits dérivés du soja sont très salés (sauce soja, tamari, shoyu, etc…) et le sel est un poison.

Ensuite en Asie, le soja consommé traditionnellement sous forme de tofu, tofu soyeux,  yaourt, tamari, shoyu, miso, etc est fermenté très longtemps, souvent pendant un an et non pasteurisé. 

Or en Europe, rentabilité oblige, on est très loin de ces temps de fermentation qui, lorsqu’il y a fermentation, se comptent en jour, au mieux en semaines. Et pour garantir une meilleure conservation et/ou pour accéder au marché Américain, ces produits sont pasteurisés.

En plus de cela, le soja est proposé, en France, uniquement sous forme de produits industrialisés qui sont très mauvais pour la santé car bourrés d’additifs, conservateurs, colorants, agents de textures et autres poisons.

Les graines à germer de soja que tu trouves en France ne sont pas du soja, mais des haricots mungo. Les haricots mungo germés, comme toute graine germée, sont bons pour la santé.

Le seul produit à base de soja consommable que j’ai trouvé dans ma boutique bio est le miso de riz non pasteurisé fermenté un an de la marque Celnat qui est vendu au rayon épicerie mais se conserve de préférence au frais après ouverture. Attention, ce produit reste très salé. Je l’utilise en très petite quantité dans la soupe miso express que tu trouveras dans mes recettes et que j’apprécie beaucoup l’hiver ou lorsqu’il n’y a plus grand-chose dans le frigo.

« Qu’apporte la fermentation ? »

La fermentation permet une prédigestion de tous les composants indigestes du soja qui est une légumineuse et donc au même titre que les céréales et légumineuses n’est pas faite pour l’alimentation humaine.

« Et en quoi la pasteurisation pose-t-elle problème ? »

La pasteurisation permet d’empêcher tout développement bactérien, elle est obligatoire en France (et dans toute l’Europe, je crois) concernant certains produits alimentaires comme par exemple les jus de fruits et de légumes vendus hors du rayon frais avec une date limite de consommation plus longue que ceux vendus au rayon frais.

Par contre la pasteurisation anéantit une bonne part des micronutriments (vitamines, minéraux, antioxydants, etc…)  et aboutit donc à un produit alimentaire « vide ».

Ce sont les micronutriments qui contrebalancent les effets nocifs de certains composants des aliments que nous ingérons. Rappelons que ces micronutriments sont plus ou moins éliminés par la cuisson, d’où l’intérêt de sélectionner correctement ses méthodes de cuisson.

Voilà un tour rapide de ce que je peux te dire sur le soja, j’espère que cela répondra à toutes les questions que j’ai reçues à ce sujet.

ATTENTION, de nombreux paramètres sont à changer pour retrouver durablement la santé ou ton poids de forme : adopter l’alimentation physiologique, la gestion du stress (voir : comment le stress actuel impacte notre santé et la composante psychique de toutes les maladies), une hygiène de vie optimale, des pratiques de santé quotidiennes (voir par exemple : les compresses d’huile de ricin) ainsi que des mesures de renforcement de l’organisme (voir par exemple : renforcement par le froid), le tout très individualisé en fonction de ton état de santé général et SURTOUT actualisé au jour le jour en fonction des réponses de ton organisme. 

Il est de ma responsabilité professionnelle de te prévenir qu’afin d’éviter certaines catastrophes (voir : ma transition), tu peux avoir besoin de te faire suivre par un coach de santé (ou coach de régénération) qui évaluera ton état de santé général en fonction de l’état de santé de tes systèmes immunitaire, nerveux, endocrinien, circulatoire, digestif, de ton poids rapporté à ta taille, de ton âge, de l’histoire de ta maladie, de ton histoire médicamenteuse, de ta génétique, et de nombreux autres facteurs. 

Tu peux également avoir besoin de te faire suivre par un psychologue pour venir à bout de ton stress. De plus les éliminations provoquées par ces changements d’alimentation et ces pratiques de santé, risquent de faire remonter des sentiments dépressifs pouvant aller jusqu’à des idées noires. Il est conseillé de se faire suivre par un psychologue, d’autant que de plus en plus de mutuelles santé remboursent quelques consultations par an chez un psychologue. L’idéal serait que ce psychologue soit très au fait de ces pratiques de santé et du mode de vie physiologique.

Je suis psychologue clinicienne, hygiéniste, coach de santé et de régénération et propose notamment des consultations par SKYPE ou téléphone.

De plus en plus de mutuelles santé remboursent quelques séances de psychologues, renseigne toi auprès de ta mutuelle, je peux envoyer des reçus.

Pour connaitre mon parcours, voir : 

Qui suis-je

Si tu souhaites davantage de renseignements, n’hésite pas à me contacter à l’adresse suivante : 

osersavie66@gmail.com

ou au 06 87 20 54 58

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :