Comment éviter d’être malade (ou de prendre du poids) après les fêtes

ATTENTION : avant de lire cet article, je t’invite à relire ma page d’accueil  en suivant le lien suivant :

ça va mieux en le disant

Tu as bien profité des fêtes avec ta famille, tes amis, tu es heureux ? Très bien, c’est important le partage et ces moments de retrouvailles !

Mais la convivialité aidant, tu as un peu trop mangé, un peu trop bu, et tu sens que ton corps accuse le coup ? Normal, comme tout le monde.

Tu as bien fait de te lâcher, c’est agréable de temps en temps, ne culpabilise surtout pas. Alors comment faire pour que ces deux réveillons, plus les chocolats présents depuis novembre sur ta table, plus la galette des rois dès fin décembre entre amis, entre voisins, en famille, au boulot, etc, n’ait pas d’impact sur ta santé ni sur ton poids ?

Tout d’abord, une fois cette période de surabondance passée, une fois la dernière boite de chocolats terminée, la dernière galette dégustée, commence à ton rythme une descente alimentaire.

« Une descente alimentaire ? Alors je me mets au bouillon de légumes ? »

Surtout pas ! C’est le meilleur moyen pour craquer sur un paquet de chips ou de spéculos ! Non, une descente alimentaire signifie dans un premier temps ajouter avant chaque repas un jus frais de légumes fait maison contenant grand maximum un tiers de fruits (épinards carottes pommes ou blettes carottes pommes ou betterave carottes oranges, etc…), lorsque tu seras habituée au verre de jus de légume avant chaque repas (tu ne changes rien à tes repas habituels que tu prends à la suite du verre de jus), troque tes tartines ou tes céréales de petit déj contre des fruits frais mûrs à point à satiété et bios, bien sûr, les pesticides et autres déchets contenus dans les cultures conventionnelles font grossir et tuent notre système immunitaire. Si tu prends un goûter aussi, essaie de le remplacer par des fruits à satiété (tu peux manger 4 ou 5 bananes par exemple, ou plus). 

Ensuite, je ne vais pas le répéter à chaque fois, mais attends d’être bien avec une nouvelle habitude avant d’adopter la suivante. Ensuite, donc, après le jus de légume des repas de midi et du soir, mange autant de fruits que tu en as envie et prends le repas normal que tu aurais pris sans jus et sans fruits, tu verras que tes portions vont déjà diminuer.

Enfin, pour les repas de midi et du soir, prends l’habitude après le jus de légume et les fruits de déguster une grande salade (c’est à dire un saladier par personne) de légumes crus (salades vertes de toute sorte, carottes ou courges râpées, betteraves crues râpées, choux, choux fleurs, radis noir, avocat et citron ou vinaigre de cidre pour l’assaisonnement), noix (amandes, noisettes, noix de Grenoble, cajous, etc…), graines (de tournesol, de courge, de sésame, etc…). Il y a fort à parier que tu n’auras plus d’appétit pour ce qui constituait habituellement tes repas.

L’idée est de t’amener à ôter très progressivement de ton alimentation tous les poisons majeurs, produits industrialisés (pâtes, chocolats, biscuits salés ou sucrés, pannetone, bouillons cubes, bref tout ce qui a un code barre, même si c’est bio), tous les sucres exceptés ceux des fruits dans le fruit consommé entier (cad avec la peau chaque fois que c’est possible, donc bio), toutes les céréales (blé sous toutes ses multiples formes, riz, maïs, etc…) en commençant par celles à gluten (blé, épeautre, son, kamut, etc…), tous les laitages, et pas que de vache, à diminuer drastiquement ta consommation de viande et produits animaux.

« Mais je vais mourir de faim ! »

Pas du tout, les jus de légumes t’apporteront tous les micro nutriments dont tu as besoin et qui sont absents de l’alimentation des normo-mangeurs et les fruits, toute l’énergie, les vitamines et les macronutriments dont tu as besoin, tu seras beaucoup mieux nourrie qu’avec tes produits industrialisés.

Et puis, bien sûr, il faudra passer au tout bio.

« Mais ça coûte cher ! Je n’ai pas les moyens, le bio c’est une mode de riches »

Pas du tout, relis mes articles : 

la bio c’est pas cher, 

miser sur la santé plutôt que sur la maladie et autres trucs éco, 

comment entretenir sa maison, quoi mettre sur sa peau

le brossage de la peau, des cheveux et des dents.

« Et je garde combien de temps cette alimentation ? »

Deux ou trois jours ou même une semaine.

« Ah super après je remange normalement ! »

Pas du tout, après tu jeûnes, c’est juste une préparation pour que ton jeûne se passe bien. C’est à dire que tu ne vas rien manger ni rien boire le premier jour puis, si tu vois que ça va, tu continues quelques jours ainsi, au bout de quelques jours, tu auras besoin de boire un petit peu d’eau de source mais toujours sans rien manger. Selon ton poids, ton énergie et ton état de santé général, tu peux jeûner sec une demi journée à 1 semaine ou beaucoup plus en cas d’obésité et jeûner ensuite à l’eau entre un et 40 jours ou plus en cas d’obésité, mais toujours en fonction de ton état de santé général.

« Mais je ne pourrais jamais »

Si tu n‘oses pas te lancer ou que tu as peur ou que tu n’as pas la volonté ou que tu n’es pas sûre d’en être capable, ou en fonction de ton état de santé, le mieux est de te faire suivre par un hygiéniste au moins lors de ton premier jeûne.

« Et je ferai ça après chaque fin d’année ??? »

Non, je vais te donner des trucs pour les prochains réveillons pour te régaler sain et léger de l’apéro au dessert. Arrange toi pour recevoir chez toi. Je ferais bientôt des vidéos de recettes et de déshydratations (j’ai à présent un déshydrateur).

Tout d’abord, tu vas investir dans un robot genre magimix lame en S (que tu as sûrement déjà dans tes placards et qui est très bon marché dans toutes les grandes surfaces), une mandoline, un extracteur de jus de qualité (il en existe de plus en plus d’abordables), un blender professionnel (ça c’est assez coûteux) et un déshydrateur (j’expliquerai dans une prochaine vidéo comment le choisir), on en trouve aujourd’hui de très abordables. Fais comme moi, demande les en cadeaux à Noël, à ton anniversaire ou à chaque occasion, quitte à ce que famille et amis se regroupent pour un cadeau, en quelques années, tu auras tout ce qu’il te faut.

Pour l’apéro tu vas confectionner :

– Des jus de légumes pour tous les goûts et de toutes les couleurs, jus de carottes oranges, jus de betterave carottes pommes, jus d’épinards carottes pommes, jus de blettes peau et trognons d’ananas (tu utiliseras la chair de l’ananas dans ta cuisine de fête), jus de fanes de radis carottes raisin, jus de feuilles de chou fleurs mandarines, etc…

– Des sauces comme tatares d’algues (robot lame en S), ou du guacamole maison (écrasé à la fourchette), ou carottes crues cumin purée d’amandes (blender professionnel), des chips de légumes (mandoline, déshydrateur) épicées (curry ou cumin ou gingembre curcuma, etc…) ou aromatisées (thym, herbes de provence, romarin, basilic, etc…) pour tremper dedans ou bien tu pourras couper des légumes crus en bâtonnets pour tremper dedans ou encore crackers maison (déshydrateur).

– Des amandes, noisettes, noix de cajou, noix de Grenoble, noix de macadamia, graines de courge, toutes ces graines et noix seront trempées une nuit dans l’eau (séparément) puis bien rincées, saupoudrées d’épices mais pas de sel (très pro-inflammatoire) et séchées (déshydrateur).

– Tu peux aussi tartiner un peu de foie de morue cru non salé (en boites, en boutique bio) sur des crackers maison (déshydrateur) pour faire des toasts.

A noter que les chips de légumes, les crackers maison, ainsi que les noix et graines déshydratées (s’assurer qu’ils soient très bien déshydratés) peuvent se réaliser des mois à l’avance et se conserver dans des bocaux en verre bien hermétiques genre « Le Parfait ».

Tous (ou presque) les ingrédients de l’apéro (et de l’entrée, on va le voir) doivent être de qualité crue (c’est à dire chauffés à 45°C maximum) pour préserver les enzymes digestives de ton organisme pour la digestion du plat. En effet, les fruits et légumes crus contiennent leurs propres enzymes nécessaires à leur digestion et ne sollicitent donc pas les nôtres.

L’entrée sera par exemple :

– Deux ou trois noix de Saint Jacques par personne, coupées en carpaccio (c’est à dire crues émincées très finement et marinées au citron et aux herbes) ou bien entières juste saisies à la poêle, accompagnées d’une abondante salade de légumes crus avec quelques morceaux de fruits crus dedans assaisonnée à l’huile de truffes, au citron ou au vinaigre de cidre et à l’ail, par exemple : salade de pousses d’épinards, cœurs d’artichauts, poivrons rouges (pas les verts qui ne sont pas mûrs et donc indigestes), olives noires, mangues, noix de cajou, ou salade mesclun, têtes d’asperges, oignons rouges en rondelles, cornichons, noisettes, ananas, ou salade cresson, cœurs de palmiers, courge crue tranchée très fine ou râpée, avocat en morceaux, noix de macadamia concassées, etc…

Ou bien,

– Un potage de légumes crus chaud, par exemple : potage de butternut cru (blender) avec ail, oignon, persil, sérum de quinton pour saler, où tu ajouteras de l’eau de la bouilloire au dernier moment, et que tu serviras dans des bols avec des « croutons » de marrons cuits vapeur (on les trouve en bocaux ou moins chers sous vide en boutique bio) concassés avec une virgule de crème (cajou et un peu d’eau au mini blender), tu peux ajouter de l’huile de truffes, tu peux imaginer de nombreuses autres recettes de soupes. Ce potage pourra être accompagné de quelques très fines tranches de magret de canard coupées très finement à la mandoline et séchées maison au déshydrateur (celles du commerce, même en boutiques bios sont trop salées et souvent chargées d’additifs).

Le plat de résistance sera par exemple :

  • Du homard, ou des gambas cuits, ou des huitres crues (si tu aimes ça) ou cuites ou encore un plateau de fruits de mer très digeste et peu calorique, tu pourras remplacer le pain par des crackers maison au déshydrateur et le beurre par de la purée d’amandes blanches facile à tartiner.

Le plateau de fromages sera composé de « faux mages » à base de noix de cajou ou d’amandes fermentées que l’on trouve facilement en boutique bio ou mieux, fabriqués maison quelques semaines à l’avance, et accompagné de crackers maison eux aussi confectionnés quelques semaines à l’avance (ou à défaut de pain des fleurs au sarrasin sans sel et sans sucre) .

Le dessert sera fait maison, il pourra être un des nombreux gâteaux crus délicieux comme par exemple le brownie :

Mettre dans le robot lame en S : 2 tasses d’amandes trempées 2 jours avant et émondées (ou d’amandes blanches du commerce, mais il faut le savoir, même en bio elles sont chauffées à haute température pour les émonder et donc plus de qualité crue), 2 tasses de dattes Medjool dénoyautées et ½ tasse de cacao cru non sucré. Mixer jusqu’à obtention d’une boule. Ecraser la boule dans un plat rond (ou en forme de bûche), on doit avoir des morceaux blancs d’amandes. Laisser 1 heure au congélateur puis mettre au frigo jusqu’à consommation.

Il est à noter que cette recette peut aussi servir à confectionner des truffes qu’on roulera ensuite dans le cacao cru, la poudre d’amandes ou de la noix de coco râpée.

Si tu préfères un dessert glacé, congèle des bananes bien mûres coupées en trois pendant au moins deux heures, puis mets dans ton blender professionnel ces bananes sorties du congélateur, avec le contenu d’un sac de fruits rouges surgelés lui aussi sorti du congélateur, répartis dans des coupes. Confectionne une « crème chantilly » à partir de noix de cajou, de petites dattes deglet nour mixées et d’une pincée de vanille en poudre. Ajoute cette chantilly sur chaque coupe et décore avec des myrtilles. 

Tu peux aussi choisir de faire un dessert de fruits exotiques frais coupés (ananas, mangues, litchis, etc…) et bien présentés dans une coupe surmontés de la crème chantilly dont j’ai donné la recette ci-dessus. Ou bien de présenter ces fruits découpés pour une fondue au chocolat.

Bon appétit !

ATTENTION, de nombreux paramètres sont à changer pour retrouver durablement la santé ou ton poids de forme : adopter l’alimentation physiologique, la gestion du stress (voir : comment le stress actuel impacte notre santé et la composante psychique de toutes les maladies), une hygiène de vie optimale, des pratiques de santé quotidiennes (voir par exemple : les compresses d’huile de ricin) ainsi que des mesures de renforcement de l’organisme (voir par exemple : renforcement par le froid), le tout très individualisé en fonction de ton état de santé général et SURTOUT actualisé au jour le jour en fonction des réponses de ton organisme. 

Il est de ma responsabilité professionnelle de te prévenir qu’afin d’éviter certaines catastrophes (voir : ma transition), tu peux avoir besoin de te faire suivre par un coach de santé (ou coach de régénération) qui évaluera ton état de santé général en fonction de l’état de santé de tes systèmes immunitaire, nerveux, endocrinien, circulatoire, digestif, de ton poids rapporté à ta taille, de ton âge, de l’histoire de ta maladie, de ton histoire médicamenteuse, de ta génétique, et de nombreux autres facteurs. 

Tu peux également avoir besoin de te faire suivre par un psychologue pour venir à bout de ton stress. De plus les éliminations provoquées par ces changements d’alimentation et ces pratiques de santé, risquent de faire remonter des sentiments dépressifs pouvant aller jusqu’à des idées noires. Il est conseillé de se faire suivre par un psychologue, d’autant que de plus en plus de mutuelles santé remboursent quelques consultations par an chez un psychologue. L’idéal serait que ce psychologue soit très au fait de ces pratiques de santé et du mode de vie physiologique.

Je suis psychologue clinicienne, hygiéniste, coach de santé et de régénération et propose notamment des consultations par SKYPE ou téléphone.

De plus en plus de mutuelles santé remboursent quelques séances de psychologues, renseignes toi auprès de ta mutuelle, je peux envoyer des reçus.

Pour connaitre mon parcours, voir : Qui suis-je

Si tu souhaites davantage de renseignements, n’hésite pas à me contacter à l’adresse suivante : 

osersavie66@gmail.com

ou au 06 87 20 54 58

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s