Aliments acidifiants ou alcalinisants

ATTENTION : avant de lire cet article, je t’invite à relire ma page d’accueil  en suivant le lien suivant :

ça va mieux en le disant

Les aliments que nous ingérons sont transformés par notre système digestif en éléments assimilables par nos cellules, les résidus de cette transformation peuvent avoir un caractère acide (pH entre 0 et 7), on qualifiera alors ces aliments d’acidifiants. Si ces résidus ont un caractère alcalin (pH entre 7 et 14), on qualifiera ces aliments d’alcalinisants.

Nous allons voir en quoi les aliments acidifiants sont nocifs pour notre santé physique et psychique et ne nous aident pas à garder ou à retrouver notre poids de forme.

« pH ??? »

Oui, pour « potentiel hydrogène » pour aller vite c’est la mesure du degré d’acidité d’un composé chimique, selon qu’il contient des ions hydrogène ou bicarbonate, sur une échelle de 0 à 14, le pH neutre étant de 7.

Or, le pH du sang humain ne peut pas varier, il doit toujours rester légèrement alcalin, entre 7,3 et 7,4.

Le soufre, le phosphore et le fer forment des ions acides dans l’organisme. On trouve principalement ces minéraux dans les protéines comme la viande, le poisson, les œufs, la volaille, les céréales, les légumineuses ou les noix. Ces aliments sont donc des aliments acidifiants.

Le potassium, le calcium, le magnésium et le sodium (pas celui du sel de table, mais le sodium organique contenu dans les légumes, on y reviendra dans un prochain article) forment dans le corps des réactions alcalines. On les trouve principalement dans les fruits et les légumes que l’on appelle donc les aliments alcalinisant ou générateurs de bases.

« Donc il faut manger un peu de tout pour être à l’équilibre, comme le préconisent les recommandations officielles ? »

Non, c’est un peu plus compliqué que ça, il n’y a pas que certains aliments qui soient acidifiants pour l’organisme, d’autres facteurs sont acidifiants : le stress, les rythme de vie effrénés, le surmenage, les relations humaine conflictuelles, le manque d’exercice, l’excès de sport, le manque de sommeil, de soleil, de grand air, de contact avec la nature, etc…

« Mais tu décris ma vie là ! »

Oui, celle de la plupart occidentaux aujourd’hui dans nos sociétés, c’est pourquoi il est préférable de manger le plus possible d’aliments alcalinisants et le moins possible d’aliments acidifiants si on ne veut pas finir comme la plupart des gens dès la cinquantaine avec une maladie chronique handicapante.

« C’est pour ça que les fruits et légumes sont bénéfiques pour la santé alors ? »
Oui (voir : l’alimentation physiologique) mais…  Le métabolisme et la digestion de chacun jouent eux aussi un rôle déterminant dans le fait qu’un aliment laisse un résidu alcalin ou acide. Ainsi, par exemple, certains aliments contenant des acides organiques comme les citrons ou les tomates ne doivent normalement pas laisser de résidus acides. Mais chez certains individus, ils peuvent être incomplètement métabolisés et devenir chez eux des aliments acidifiants. C’est fréquemment le cas lorsque les niveaux d’acides stomacaux sont bas ou lorsque l’activité de la thyroïde est perturbée. C’est pourquoi il est souvent préconisé de nettoyer ses intestins.

Tu comprends alors pourquoi les régimes « santé » standard, non individualisés, ne peuvent pas aider à retrouver la santé.

« Oh, alors qu’est-ce qu’il faut manger ??? »

Justement, ce que j’essaie de te dire c’est que tu es le seul à pouvoir déterminer ce qui est bon pour toi, il est important que tu connaisse les grandes règles, mais après, à toi d’expérimenter, l’aliment brut, frais bio qui te fait le plus envie à un moment donné est celui dont ton organisme a besoin à ce moment précis (voir : l’instinctothérapie).

Il y a des signes qui ne trompent pas, par exemple, si tu as froid après avoir mangé un aliment, c’est qu’il est acidifiant pour toi, ou que tu en as mangé une trop grande quantité, qu’il y a un problème en tous cas.

Donc le sang doit toujours maintenir son pH constant et pour ce faire, il dispose d’un moyen très efficace, le système tampon qui régule le pH de façon immédiate.

Un tampon est une base faible (comme le bicarbonate par exemple) qui accepte des ions hydrogène (acide fort) présents dans une solution (ici le sang) pour donner un acide faible (acide carbonique), donc le pH de la solution est maintenu neutre tant que le tampon est présent en quantité suffisante pour capter tous les ions H+.

Ainsi, un produit dangereux (H+ ou ions hydrogène) est transformé en C02 (dioxyde de carbone), gaz éliminé par les poumons, et en eau, éliminée par les reins.

« Alors tout va bien, on peut manger ce qu’on veut puisque l’organisme compense ! »

Le problème, vois-tu, c’est que pour compenser, l’organisme a besoin de bases faibles et qu’il va les chercher là où elles sont, dans nos tissus, les os, les dents, mais aussi le tissu conjonctif un peu partout dans le corps et c’est comme ça qu’on se déminéralise. Donc si ton alimentation est acidifiante, tu te déminéralises.

Par conséquent, si on devait faire une pyramide des aliments à la lumière de tout ce qu’on sait à présent sur l’alimentation physiologique et sur le caractère acidifiant ou alcalinisant des aliments, la base de la pyramide serait les fruits crus, bios, mûrs à point (attention s’ils ne sont pas mûrs, ils sont acidifiants) et les légumes crus et bios et même les étages supérieurs seraient les fruits et légumes avec en haut les noix (amandes, noisettes, cajou, etc…) et graines (tournesol, courge, etc…), éventuellement un tout petit peu de produits animaux, viande, poisson, œufs (je ne parle pas d’éthique là, mais de biologie), tout ça cru bien sûr. On peut ajouter un peu de légumes cuits en haut de la pyramide si on a encore besoin de se remplir ou si on a froid (légumes vapeur, potages, légumes à l’étouffée, par exemple, voir : les modes de cuisson).

« Pas folichon ton régime ! Ca fait pas envie »

Détrompe toi, quand on boit des jus frais de légumes et de fruits et qu’on mange essentiellement des fruits frais, bios, de saison, mûrs à point, et des salades, aucun plat cuisiné ne nous fait plus envie, mais pour la transition, je posterai un article ou une vidéo de recettes crues (crusine) chaudes pour l’hiver (et froides pour l’été) hyper faciles, hyper rapides à faire et délicieuses, si vous les faites à des amis sans leur dire que c’est cru, ils se régaleront, mais ne devineront pas qu’il n’y a rien de cuit dedans.

ATTENTION, de nombreux paramètres sont à changer pour retrouver durablement la santé ou ton poids de forme : adopter l’alimentation physiologique, la gestion du stress (voir : comment le stress actuel impacte notre santé et la composante psychique de toutes les maladies), une hygiène de vie optimale, des pratiques de santé quotidiennes (voir par exemple : les compresses d’huile de ricin) ainsi que des mesures de renforcement de l’organisme (voir par exemple : renforcement par le froid), le tout très individualisé en fonction de ton état de santé général et SURTOUT actualisé au jour le jour en fonction des réponses de ton organisme. 

Il est de ma responsabilité professionnelle de te prévenir qu’afin d’éviter certaines catastrophes (voir : ma transition), tu peux avoir besoin de te faire suivre par un coach de santé (ou coach de régénération) qui évaluera ton état de santé général en fonction de l’état de santé de tes systèmes immunitaire, nerveux, endocrinien, circulatoire, digestif, de ton poids rapporté à ta taille, de ton âge, de l’histoire de ta maladie, de ton histoire médicamenteuse, de ta génétique, et de nombreux autres facteurs. 

Tu peux également avoir besoin de te faire suivre par un psychologue pour venir à bout de ton stress. De plus les éliminations provoquées par ces changements d’alimentation et ces pratiques de santé, risquent de faire remonter des sentiments dépressifs pouvant aller jusqu’à des idées noires. Il est conseillé de se faire suivre par un psychologue, d’autant que de plus en plus de mutuelles santé remboursent quelques consultations par an chez un psychologue. L’idéal serait que ce psychologue soit très au fait de ces pratiques de santé et du mode de vie physiologique.

Je suis psychologue clinicienne, hygiéniste, coach de santé et de régénération et propose notamment des consultations par SKYPE ou téléphone.

De plus en plus de mutuelles santé remboursent quelques séances de psychologues, renseignes toi auprès de ta mutuelle, je peux envoyer des reçus.

Pour connaitre mon parcours, voir : Qui suis-je

Si tu souhaites davantage de renseignements, n’hésite pas à me contacter à l’adresse suivante : 

osersavie66@gmail.com

ou au 06 87 20 54 58

33 réflexions sur « Aliments acidifiants ou alcalinisants »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s