Les compresses d’huile de ricin

ATTENTION : avant de lire cet article, je t’invite à relire ma page d’accueil  en suivant le lien suivant :

ça va mieux en le disant

L’huile de ricin, du fait de ses grandes vertus curatives est appelée « la main du Christ » (Palma Christi), de là à dire qu’elle fait des miracles… Nous pouvons quoi qu’il en soit tirer grand bénéfice de son utilisation en externe, en cataplasmes aussi appelés compresses. 

En interne elle est utilisée en cas d’urgence par certaines personnes et sous bonne supervision.

L’huile de ricin contient de l’acide ricinoléïque. Ce principe actif a un effet anti-inflammatoire et augmente la production de globules blancs à l’endroit où on l’applique (pancréas, thyroïde, sein, rein, articulations, etc). L’acide ricinoléïque permet, par cette action, la libération des stases de toxines dans ces parties du corps ainsi que le traitement des déchets sur place. 

En cures prolongées sur les émonctoires (intestins, reins, foie), l’huile de ricin régénère ces voies d’élimination sans demander d’énergie et peut donc être utilisée en massages ou en cataplasmes par les personnes épuisées, sans limites d’âge et même sur les enfants.

On peut commencer par la zone des intestins, bien souvent la plus toxique chez les occidentaux modernes. Chaque cataplasme devra être gardé au moins 45 minutes ou mieux toute la nuit. L’huile de ricin étant très épaisse, il est nécessaire de  l’aider à pénétrer la peau par ouverture de ses pores grâce à la chaleur d’une bouillotte. Il est conseillé de commencer sans bouillotte, de manière à tester les réactions spécifiques de son organisme.

Attention ne pas mettre plusieurs compresses de ricin à différents endroits du corps cela réduirait énormément l’efficacité de chacune des compresses.

Au fil du temps et de ma pratique, j’ai développé une façon de faire très économe en huile de ricin qui permet de ne pas en perdre une goutte, facile à mettre en œuvre quand on est seul.e et qui de plus est « zéro déchet », c’est à dire sans utilisation de plastique alimentaire jetable. 

Il suffit de deux vieilles serviettes de toilettes réservées à cet effet et lavées à part ainsi que de linges propres en coton blanc à laver seuls et à renouveler si besoin (j’ai sacrifié un vieux drap housse) :

Au coucher, disposer une des serviettes de toilette sur le drap housse de votre lit (pour éviter de le tacher), s’allonger sur cette serviette, de préférence nu.e (pour éviter les taches sur le pyjama) ou au minimum toute la zone à traiter bien dénudée, verser un peu d’huile de ricin sur la zone à traiter et  l’étaler avec les doigts.

La première fois verser l’équivalent d’une cuillère à soupe d’huile de ricin pour la zone des intestins par exemple (de sous les dernières côtes en remontant bien sur les côtés, à la zone du pubis), les jours suivants les quantités d’huile nécessaires diminueront progressivement avec l’imprégnation de plus en plus importante du linge de coton.

On pourra s’essuyer grossièrement les doigts sur ses yeux, l’huile de ricin renforce la pousse des cils et des sourcils.

Disposer ensuite un linge en coton blanc propre  sur cette couche d’huile, poser la bouillotte dessus et poser la deuxième serviette de toilette, dans laquelle vous aurez fini de vous essuyer les mains, avant de rabattre les draps qui seront ainsi protégés. 

La bouillotte à eau permet de choisir la température de l’eau (de l’eau du robinet plus ou moins chaude est suffisante, attention pas d’eau de la bouilloire qui risquerait de brûler la peau), elle permet également de déterminer le poids de la bouillotte (c’est la quantité d’eau dans la bouillotte qui en fera varier le poids).

Les serviettes de toilette et le linge blanc seront lavés une fois par semaine isolément. Je fais tremper longuement le linge blanc dans une bassine de lessive et d’eau avant de le laver. Je mets les serviettes de toilette au lave linge avec des chiffons (pas avec des vêtements qui risqueraient d’en sortir poisseux) au moins à 60 °C, mieux, à 90 °C.

Une cure d’huile de ricin en externe sur les intestins aide notamment, conjointement à une réforme alimentaire, à retrouver un transit intestinal régulier, première condition à un retour vers la santé.

Cette façon de faire convient parfaitement à tous les organes de l’abdomen et du thorax ou aux articulations, par contre, pour faire des cataplasmes sur les reins cela risque d’être un peu acrobatique, il peut être nécessaire de se faire aider.

ATTENTION, de nombreux paramètres sont à changer pour retrouver durablement la santé ou ton poids de forme : adopter l’alimentation physiologique, la gestion du stress (voir : comment le stress actuel impacte notre santé et la composante psychique de toutes les maladies), une hygiène de vie optimale, des pratiques de santé quotidiennes (voir par exemple : les compresses d’huile de ricin) ainsi que des mesures de renforcement de l’organisme (voir par exemple : renforcement par le froid), le tout très individualisé en fonction de ton état de santé général et SURTOUT actualisé au jour le jour en fonction des réponses de ton organisme. 

Il est de ma responsabilité professionnelle de te prévenir qu’afin d’éviter certaines catastrophes (voir : ma transition), tu peux avoir besoin de te faire suivre par un coach de santé (ou coach de régénération) qui évaluera ton état de santé général en fonction de l’état de santé de tes systèmes immunitaire, nerveux, endocrinien, circulatoire, digestif, de ton poids rapporté à ta taille, de ton âge, de l’histoire de ta maladie, de ton histoire médicamenteuse, de ta génétique, et de nombreux autres facteurs. 

Tu peux également avoir besoin de te faire suivre par un psychologue pour venir à bout de ton stress. De plus les éliminations provoquées par ces changements d’alimentation et ces pratiques de santé, risquent de faire remonter des sentiments dépressifs pouvant aller jusqu’à des idées noires. Il est conseillé de se faire suivre par un psychologue, d’autant que de plus en plus de mutuelles santé remboursent quelques consultations par an chez un psychologue. L’idéal serait que ce psychologue soit très au fait de ces pratiques de santé et du mode de vie physiologique.

Je suis psychologue clinicienne, hygiéniste, coach de santé et de régénération et propose notamment des consultations par SKYPE ou téléphone.

De plus en plus de mutuelles santé remboursent quelques séances de psychologues, renseignes toi auprès de ta mutuelle, je peux envoyer des reçus.

Pour connaitre mon parcours, voir : Qui suis-je

Si tu souhaites davantage de renseignements, n’hésite pas à me contacter à l’adresse suivante : 

osersavie66@gmail.com

ou au 06 87 20 54 58

119 réflexions sur « Les compresses d’huile de ricin »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s