Fatigue chronique, intestins et maladies auto-immunes

ATTENTION : avant de lire cet article, je t’invite à relire ma page d’accueil  en suivant le lien suivant :

ça va mieux en le disant

Nous avons vu que ttes les maladies partent de l’intestin, en d’autres termes, une pathologie intestinale prédispose à plus ou moins long terme à toute sorte de maladie physique ou psychique ainsi qu’à la perte de ton poids de forme (voir : pourquoi on grossit et comment prendre du poids). Nous avons vu aussi l’importance du microbiote intestinal. Alors si tu souffres des intestins, cet article devrait t’intéresser, si de plus tu es en état de fatigue chronique ou en burn-out, cet article est pour toi.

Les maladies auto-immunes ne font pas exception et démarrent elles-aussi dans l’intestin. D’où l’intérêt de traiter son intestin

Cet article est très largement inspiré d’une vidéo de Thierry Casasnovas.

« Quel est le mécanisme qui préside à l’éclosion de maladies auto-immunes ? »

Comme pour toutes les maladies, c’est la perméabilité intestinale qui permet le passage de déchets dans l’organisme. Dans le cas des maladies auto-immunes, ces déchets sont des sucres complexes mal digérés et des protéines mal digérées. Or ces fragments de protéines peuvent avoir des similitudes moléculaires avec des tissus corporels.

Le système immunitaire humoral (du sang) fabrique des antigènes et anticorps qui vont aller attaquer les organes qui ont des similitudes avec les fragments protéiques mal digérés.

« Pourquoi l’intestin devient-il perméable ? »

Nous avons vu dans de précédents articles une des causes de cette perméabilité :  le gluten (voir : les céréales) et d’autres « aliments » inadaptés à la consommation humaine peuvent attaquer (au niveau des jonctions serrées) l’épithélium intestinal (revêtement de la paroi intestinale) qui est très fin, composé d’une seule couches de cellules.

Mais il ne faudrait pas négliger une autre cause très importante aujourd’hui : la fatigue chronique qui se traduit par une hypofonction de tout le système endocrinien et nerveux, ce qui entraine une inflammation importante de tt l’organisme et donc des intestins.

« La fatigue chronique ? »

Oui, nous passons notre temps en adaptation constante à un régime alimentaire non adapté à l’humain et à des conditions de vie trop stressantes. Nous sur-sollicitons donc notre système endocrinien et notamment les glandes thyroïde, surrénales et pituitaire, ainsi que notre système nerveux, le système endocrinien s’épuise et finit pas être en hypofonction (hypothyroïdie par exemple) après une phase d’hyperfonction où il brûle ses dernières cartouches.

Un hypofonctionnement du système endocrinien provoquera faiblesse circulatoire, grande frilosité, dépression généralisée, troubles de la mémoire, défaut d’élimination, insomnies, perte des cheveux, « fausses routes » en mangeant, prise de poids, apathie, etc… (tu peux ne présenter que quelques uns de ces troubles si tu as un hypofonctionnement endocrinien).

La lymphe ne circulant plus du fait du ralentissement de l’organisme, il va y avoir défaut d’élimination (voir : comment vas-tu ?) qui va entrainer une accumulation de déchets dans l’organisme, ce qui déclenchera une inflammation pour traiter tous ces déchets. Le cortisol (secrété par les glandes surrénales) est un immuno régulateur et permet de limiter l’inflammation, or les surrénales étant en hypofonction et ne produisent plus suffisamment de cortisol, l’inflammation s’emballe donc jusqu’à provoquer un épuisement dont les symptômes s’aggravent alors, c’est un cercle vicieux.

Les glandes surrénales épuisées ne produisent plus assez d’aldostérone dont la fonction est de retenir les minéraux au niveau de l’organisme (sauf le calcium retenu par la thyroïde), il y a donc fuite minérale, ce qui explique pourquoi les compléments alimentaires ne servent à rien dans ce cas, ils ne sont pas fixés. La fuite minérale correspond à une déminéralisation. Pour contrer la déminéralisation, voir : les jus frais de légumeset jus au juicer pas cher.

La fuite minérale, couplée à l’inflammation entraine une altération de la paroi intestinale (qui est faite d’un maillage de minéraux), par attaque des jonctions serrées de l’épithélium intestinal, on en arrive à une hyperperméabilité intestinale.

D’autre part, les enzymes digestives et l’acide chlorhydrique de l’estomac sont produits en trop faible quantité du fait de la faiblesse de l’organisme, engendrant un défaut de digestion.

Le défaut de digestion couplé à l’hyperperméabilité intestinale provoque la réaction auto-immune.

Ce qui signifie que la réforme alimentaire n’est pas suffisante puisque tout part de l’épuisement par sursollicitation du système adaptatif, du fait de nos modes de vie (voir aussi : l‘hygiène de vie optimale).

La première chose à mettre en place est le repos. Il faudra solliciter ton système para sympathique (système calme-contact) par le sommeil (autant que nécessaire), des massages (pas besoin de payer pour ça faites vous l’un l’autre des massages ton amoureu.x.se et toi), et des bains de soleil le plus souvent possible, les rayons du soleil sur la glande pinéale (à l’emplacement du 3ème œil) régénère tout le système endocrinien.

Lorsque tu seras bien reposée, il faudra en vertu de la loi de l’hormèse, solliciter à nouveau ton organisme.

« La loi de l’hormèse ? »

Oui, c’est une loi qui dit que tt stress qui ne dépasse pas les capacités d’adaptation du système les renforce.

« Il faut appliquer du stress à son corps ???!!! »

Oui, mais pas un stress chronique, un stress bref suivi d’une période de repos suffisante, un jeûne (voir aussi les vidéos quotidiennes du journal d’un jeûne) adapté par exemple on peut commencer par le jeûne séquentiel.

« Et comment je sais si c’est adapté pour moi ? »

Si tu es épuisée après ton jeûne, c’est que c’était trop pour toi, la prochaine fois vas-y plus progressivement.

Quand on est épuisé, on peut aller vers des bains très chauds, à la limite de ce qu’on peut supporter, ou des saunas ou des bains de soleil. On peut aussi faire de l’exercice de haute intensité, mais toujours aux limites de ce qui nous est possible, pour relancer son système. On peut aussi travailler hypoxie (privation d’oxygène).

Tu peux de plus prendre certaines plantes sauvages adaptogènes qui t’aideront, attention aux plantes que tu choisis, celles vendues dans le commerce et même en pharmacie sont souvent inefficaces parce que pas sauvages, souvent même pas bios ! Je te conseille celles de la boutique régénérescence  :

Le mélange pure élimination aidera à l’élimination et l’ortie piquante à la reminéralisation.

Le lien pour les mélanges de plantes :

Mélanges de plantes

ATTENTION, de nombreux paramètres sont à changer pour retrouver durablement la santé ou ton poids de forme : adopter l’alimentation physiologique, la gestion du stress (voir : comment le stress actuel impacte notre santé et la composante psychique de toutes les maladies), une hygiène de vie optimale, des pratiques de santé quotidiennes (voir par exemple : les compresses d’huile de ricin) ainsi que des mesures de renforcement de l’organisme (voir par exemple : renforcement par le froid), le tout très individualisé en fonction de ton état de santé général et SURTOUT actualisé au jour le jour en fonction des réponses de ton organisme. 

Il est de ma responsabilité professionnelle de te prévenir qu’afin d’éviter certaines catastrophes (voir : ma transition), tu peux avoir besoin de te faire suivre par un coach de santé (ou coach de régénération) qui évaluera ton état de santé général en fonction de l’état de santé de tes systèmes immunitaire, nerveux, endocrinien, circulatoire, digestif, de ton poids rapporté à ta taille, de ton âge, de l’histoire de ta maladie, de ton histoire médicamenteuse, de ta génétique, et de nombreux autres facteurs. 

Tu peux également avoir besoin de te faire suivre par un psychologue pour venir à bout de ton stress. De plus les éliminations provoquées par ces changements d’alimentation et ces pratiques de santé, risquent de faire remonter des sentiments dépressifs pouvant aller jusqu’à des idées noires. Il est conseillé de se faire suivre par un psychologue, d’autant que de plus en plus de mutuelles santé remboursent quelques consultations par an chez un psychologue. L’idéal serait que ce psychologue soit très au fait de ces pratiques de santé et du mode de vie physiologique.

Je suis psychologue clinicienne, hygiéniste, coach de santé et de régénération et propose notamment des consultations par SKYPE ou téléphone.

De plus en plus de mutuelles santé remboursent quelques séances de psychologues, renseignes toi auprès de ta mutuelle, je peux envoyer des reçus.

Pour connaitre mon parcours, voir : Qui suis-je

Si tu souhaites davantage de renseignements, n’hésite pas à me contacter à l’adresse suivante : 

osersavie66@gmail.com

ou au 06 87 20 54 58

11 réflexions sur « Fatigue chronique, intestins et maladies auto-immunes »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s