Amaroli

ATTENTION : avant de lire cet article, je t’invite à relire ma page d’accueil  en suivant le lien suivant :

ça va mieux en le disant

Pour garder notre santé physique et psychique et/ou notre poids de forme ou les retrouver durablement (voir : pourquoi on grossit et comment prendre du poids), il nous faut respecter les lois du vivant  et adopter une alimentation physiologique. Mais certaines pratiques de santé peuvent aussi nous aider, comme amaroli par exemple.

Dans cet article je me baserais essentiellement sur le livre du Docteur Christian Tal Schaller écrit avec sa femme Maître Joanne Razanamahay : « Amaroli, testez l’urino-thérapie », comme toujours sur mon expérience personnelle de cette thérapie, bien sûr, ainsi que sur mes notes prises à la lecture d’articles glanés ici et là il y a des années, mais dont je n’ai malheureusement pas relevé les références à l’époque. Quoi qu’il en soit, le livre de Tal présente deux pages entières de références bibliographiques que tu dois d’ailleurs pouvoir retrouver gratuitement sur le blog de Tal.

« Amaroli ? Qu’est-ce que c’est ? »

C’est le nom indien de la thérapie par l’urine, en externe et en interne, qui est pratiquée dans de très nombreux pays (même des pays européens comme l’Allemagne).

Pour la médecine Ayurvédique, l’urine utilisée en interne est un puissant anti-poison qui aide à se débarrasser des toxiques accumulés dans l’organisme, ainsi qu’un tonique et un élixir de jouvence…

La médecine moderne n’a jamais fait autre chose que de redécouvrir les traitements ancestraux et de les breveter.

« Boire son urine, beurk !!! »

Tu sais que le liquide amniotique est constitué essentiellement d’urine ? Et que la fabrication de certains fromages ne peut se faire qu’en employant de l’urine ?

« En externe, à la rigueur… »

Oui, à la rigueur, cad si tu as une alimentation physiologique, alors l’odeur de ton urine est agréable et très légère dans ce cas, nul besoin de lavage ou de rinçage ensuite.

En externe, tu en as sûrement déjà entendu parler, par exemple, l’urine déposée sur une piqûre de méduse ou d’insecte (et en prévention des piqûres d’insectes) ou sur une brûlure ou un coup de soleil, soulage la douleur et aide à la cicatrisation. L’urine apaise appliquée sur la peau après épilation ou rasage.

Les bains de bouche (pratique du oil pulling à l’urine) ou d’yeux à l’urine, quelques gouttes dans une pipette, je recycle les pipettes de sérum physiologique, sont également très efficaces pour améliorer l’état buccal ou les fonctions oculaires. Attention, ne pas utiliser la première urine du matin qui peut être trop concentrée et donc piquer les yeux. On utilise aussi l’urine diluée en irrigation vaginale en cas d’inflammation.

Pour le brossage des dents, on peut commencer par le oil pulling à l’huile, puis se rincer la bouche à l’urine et tremper sa brosse à dents dans l’urine pour se brosser les dents.

On utilise aussi son urine pure ou diluée en remplacement de l’eau salée pour le nettoyage yogique du nez (Jala Neti). On peut ajouter son urine par litres dans son bain ou dans son bain de pieds pour améliorer la santé de sa peau. On peut tremper la brosse à dents dans son urine et s’en servir comme dentifrice.

On peut appliquer l’urine sur d’anciennes cicatrices pour les améliorer à la longue. En nettoyage régulier sur la peau, l’urine améliore l’état de la peau.

Sur des entorses ou tendinites fraiches, l’urine permet de désenfler et calme la douleur. L’urine soulage les douleurs articulaires.

Tu as peut-être aussi entendu parler des applications d’urine sur les cheveux et la peau en remplacement du savon, l’ammoniac urinaire donne du savon lorsqu’il entre en contact avec les graisses (des cheveux ou de la peau).

L’urine est un cicatrisant et un anti-infectieux et était utilisé sur les grands brûlés jusqu’en 1940 dans plusieurs hôpitaux occidentaux.

Le massage du corps avec de la vieille urine (ou à défaut, avec de l’urine fraiche) aide aussi à la guérison de nombre de maladies, souvent en complément d’un jeûne à l’urine (voir plus loin).

Il est toujours préférable d’utiliser sa propre urine, cependant en cas d’urgence, on peut utiliser son urine pour quelqu’un d’autre.

Mais parfois la frontière entre utilisation en externe et en interne est très étroite, comme par exemple l’aspiration d’urine par le nez qui permet de nettoyer en profondeur les fosses nasales et les sinus avant de couler dans la gorge. Le lavement intestinal à l’urine (diluée à moitié dans de l’eau) permet de soulager les symptômes d’une maladie aigüe et aide à la guérison des maladies chroniques.

« Tu as déjà bu ton urine ? »

Oui, bien sûr, je ne parle dans mes articles et vidéos que de ce que j’ai moi-même expérimenté. J’en ai bu pour la première fois il y a bien des années (et en cachette de mon entourage de l’époque pour éviter de me faire traiter de folle !), je buvais un verre de mon urine tous les matins. Et ça n’est qu’aujourd’hui que je me permets de publier un article sur amaroli ! Il y a prescription et si certaines des personnes que je fréquentais dans mon ancienne vie lisent cet article, elles pourront me juger comme elles le souhaitent sans que cela ne m’affecte.

Il faut cependant prendre quelques précautions pour pratiquer amaroli : 

Ne JAMAIS boire son urine si on prend des médicaments (la pilule contraceptive est un médicament même si on s’est habituée à la prendre tous les jours), 

Ne rien manger ni boire pendant 30 minutes après l’ingestion d’urine (pour éviter les renvois désagréables).

Se nourrir de façon physiologique (attention aux céréales et légumineuses qui contiennent trop de protéines), sans fumer ni boire d’alcool, sans aucun produit industriel (y compris biscuits sucrés ou salés, chocolat, etc, pour éviter additifs, colorants, agents de texture, épaississants, etc…), sans chairs (viande, poisson, crustacés, coquillages) ni produits (laitages, œufs) animaux, sinon l’odeur et le goût de l’urine sont très dissuasifs…

J’ai moi-même fait l’expérience, mangeant physiologique, et sans chairs ni produits animaux au quotidien, mon urine avait le goût d’un très léger bouillon de légumes tiède, parfois d’un bouillon de légume salé si j’avais ingéré beaucoup de sérum de quinton. Il m’est arrivé dans cette période d’aller au restaurant où j’acceptais les produits animaux, laitages, oeufs (pas les chairs !), eh bien, mon urine me dégoûtait tant que je ne pouvais pas la boire le lendemain, envie de vomir après une petite gorgée ou même seulement après avoir respiré son odeur…

Mais le goût de notre urine dépend aussi de tous les stress que nous subissons. L’odeur et le goût de notre urine nous donnent des indications sur notre état de santé. D’ailleurs, avant l’avènement de la médecine moderne et du règne de Big Pharma, les médecins goûtaient les urines de leurs patients à des fins diagnostiques.

Préférer la première urine du matin qui est plus concentrée en substances biologiques et également riche en mélatonine, l’hormone de la tranquillité d’esprit. On peut aussi boire la totalité de ses urines de la journée.

L’ingestion d’urine stimule le système immunitaire et est particulièrement efficace dans le traitement des allergies.

Boire son urine a également un avantage important, celui de permettre de prendre la suite si besoin d’un jeûne thérapeutique à l’eau permettant une prolongation de l’effet du jeûne. En effet, tous les minéraux et autres composants de l’urine permettent au corps de pallier aux principales carences d’un jeûne long.

« Comment mon urine, ce déchet que mon corps rejette, peut-elle me soigner ??? »

La littérature scientifique est très abondante sur les bienfaits thérapeutiques de l’urine en interne.

L’urine est composée à 95% d’eau, à 2,5% d’urée, et à 2,5% d’un mélange de sels minéraux, d’hormones, d’enzymes, vitamines, interféron, interleukines, cytokines, autres neurotransmetteurs, anticorps, antibiotiques naturels et d’autres substances biologiques.

Contrairement aux selles qui sont un déchet, les urines sont un « trop plein » composé de sang filtré par les reins afin d’éliminer les sels minéraux et autres substances biologiques dont nous n’avons pas besoin à un instant t, ou bien que notre corps en état d’épuisement ou nos reins en état d’intoxication par exemple, ne sont plus capable de retenir alors que nous en aurions besoin, ce qui peut à la longue entraîner des carences.

Pour l’anecdote, lors de mes deux grossesses, j’ai fait don de la totalité de mes urines qui contenaient de l’hormone de grossesse à un laboratoire qui passait régulièrement chercher les bidons devant ma porte, en vue de traitement de la stérilité féminine.

L’intestin ne réabsorbera que ce dont il a besoin, par exemple un organisme en état d’épuisement généralisé (stress, surmenage, déprime, manque de sommeil, malbouffe, manque d’exercice physique ou de grand air, mauvaise hygiène de vie, etc…) présente un système endocrinien incapable de synthétiser les hormones dont l’organisme a besoin, c’est d’ailleurs les hormones qu’elles ne sont plus capables de synthétiser, que ces personnes vont chercher dans la viande (et non les protéines dont nos organismes d’occidentaux modernes sont nourris en excès, jusqu’à nous amener à fabriquer des cancers) dans ce cas les hormones seront réabsorbées dans l’urine ingérée.

Qu’en est-il de l’urée qui, présente en trop grande quantité dans le sang pourrait être toxique ? Eh bien les faibles doses réabsorbées par l’intestin servent à dépolluer le corps tout entier !

Les toxines présentes dans l’urine sont accompagnées de cette force vitale qui va permettre leur métabolisation. De la même manière, il y a dans les fruits et légumes des substances cancérigènes accompagnées de tellement de vitamines et d’enzymes qu’elles ne peuvent créer aucun trouble si ces fruits et légumes sont bios, ingérés crus avec la peau, cad avec leurs enzymes et vitamines intactes.

Les sels minéraux non jugés nécessaires resteront dans l’intestin et joueront le même rôle que les sels d’Epsom, de nettoyage de tout le tractus digestif en attirant l’eau.

Ce qui est vraiment à éliminer passera par les selles.

En palliant de cette façon aux carences de l’organisme, amaroli permet le rétablissement des organes du corps, à commencer par les émonctoires que sont les reins et les intestins. Le bon fonctionnement des émonctoires permet une meilleure élimination des déchets et donc un assainissement du milieu extra cellulaire rétablissant une bonne santé des organes.

Mais attention, il vaut mieux commencer tout doux pour minimiser les risques de crises d’élimination trop violentes. Tu peux commencer par uriner le matin au réveil et seulement respirer l’odeur de ton urine, puis au bout de quelques jours tenter de tremper la langue dans le verre d’urine du matin puis ensuite mettre une gorgée en bouche et la recracher après quelques minutes, enfin y aller gorgée par gorgée, jusqu’à boire la totalité du verre.

Tu peux même commencer par mettre de l’urine sur tes mains, tes pieds, ton visage ou tes cheveux pour t’habituer à son contact et en cas d’odeur te rincer ou te laver cette zone après quelques minutes (l’urine d’un organisme bien détoxiné ne laisse pas d’odeur et ne nécessite même pas de rinçage).

Lavoisier a dit : « Rien ne se perd, rien ne se gagne, tout se transforme ». Dans la nature il en est ainsi et les feuilles mortes des arbres qui tombent à leurs pieds nourrissent le sol pour aider à la croissance de l’arbre. Pourquoi en serait-il différemment avec l’humain ?

Mais au-delà de son action sur le corps physique, l’urine apporte des informations qui touchent aussi notre corps émotionnel et notre corps mental.

ATTENTION, de nombreux paramètres sont à changer pour retrouver durablement la santé ou ton poids de forme : adopter l’alimentation physiologique, la gestion du stress (voir : comment le stress actuel impacte notre santé et la composante psychique de toutes les maladies), une hygiène de vie optimale, des pratiques de santé quotidiennes (voir par exemple : les compresses d’huile de ricin) ainsi que des mesures de renforcement de l’organisme (voir par exemple : renforcement par le froid), le tout très individualisé en fonction de ton état de santé général et SURTOUT actualisé au jour le jour en fonction des réponses de ton organisme. 

Il est de ma responsabilité professionnelle de te prévenir qu’afin d’éviter certaines catastrophes (voir : ma transition), tu peux avoir besoin de te faire suivre par un coach de santé (ou coach de régénération) qui évaluera ton état de santé général en fonction de l’état de santé de tes systèmes immunitaire, nerveux, endocrinien, circulatoire, digestif, de ton poids rapporté à ta taille, de ton âge, de l’histoire de ta maladie, de ton histoire médicamenteuse, de ta génétique, et de nombreux autres facteurs. 

Tu peux également avoir besoin de te faire suivre par un psychologue pour venir à bout de ton stress. De plus les éliminations provoquées par ces changements d’alimentation et ces pratiques de santé, risquent de faire remonter des sentiments dépressifs pouvant aller jusqu’à des idées noires. Il est conseillé de se faire suivre par un psychologue, d’autant que de plus en plus de mutuelles santé remboursent quelques consultations par an chez un psychologue. L’idéal serait que ce psychologue soit très au fait de ces pratiques de santé et du mode de vie physiologique.

Je suis psychologue clinicienne, hygiéniste, coach de santé et de régénération et propose notamment des consultations par SKYPE ou téléphone.

De plus en plus de mutuelles santé remboursent quelques séances de psychologues, renseigne toi auprès de ta mutuelle, je peux envoyer des reçus.

Pour connaitre mon parcours, voir : 

Qui suis-je

Si tu souhaites davantage de renseignements, n’hésite pas à me contacter à l’adresse suivante : 

osersavie66@gmail.com

ou au 06 87 20 54 58

4 réflexions sur « Amaroli »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :