La chronobiologie

ATTENTION : avant de lire cet article, je t’invite à relire ma page d’accueil  en suivant le lien suivant :

ça va mieux en le disant

Pour garder ou retrouver notre santé physique et psychique ainsi que notre poids de forme de façon durable (voir : pourquoi on grossit et comment prendre du poids), il peut être important de connaître tous les paramètres qui entrent en jeu, comme la chronobiologie.

« Qu’est-ce que c’est la chronobiologie ? »

La chronobiologie est l’étude des rythmes biologiques de l’organisme.

De nombreux mécanismes de régulation des horloges internes sont à l’œuvre et leur dérèglement présente un impact majeur sur la santé.

Les troubles des rythmes biologiques peuvent avoir des conséquences aussi bien sur le sommeil que sur le métabolisme, le fonctionnement du système cardiovasculaire, du système immunitaire, etc…

« Et c’est prouvé, ça ? C’est une science ? »

Les avancées en chronobiologie ont valu un prix Nobel à trois généticiens américains en 2017, Jeffrey C. Hall, Michael Rosbash et Michael W. Young.

« Alors explique en quoi ça consiste »

Les animaux, les plantes et les hommes ont en commun une horloge biologique interne qui leur permet d’anticiper et d’adapter leur organisme aux changements périodiques de l’environnement.

On parle de rythme circadien, ce mot fait référence à une période d’environ 24 heures. Circa en latin signifie « autour de » et dies « jour ». La chronobiologie est l’étude de ces rythmes biologiques et des conséquences de leur perturbation.

« Qu’est-ce qui détermine la chronobiologie ? »

Le rythme biologique est déterminé par deux composantes :

-endogène : des facteurs génétiques. Ce sont eux qui définissent ta qualité de gros ou petit dormeur par exemple.

-exogène : des facteurs environnementaux tel que les luminosités, l’alternance sommeil/activité, le chaud-froid et les saisons, par exemple. Ces facteurs ne font que moduler les rythmes, ils ne sont pas à l’origine des rythmes circadiens.

« Tu dis que ça joue sur plein de facteurs de santé ? »

Oui, certaines hormones sont associées de plus près à l’horloge biologique que d’autres.

Deux exemples :

-Le cortisol affecte plusieurs fonctions du corps incluant le métabolisme et la régulation du système immunitaire.

La sécrétion de cortisol (hormone stéroïde) commence par un pic en début de matinée (acrophase) vers 8h puis diminue jusqu’à atteindre son seuil le plus bas vers minuit, s’ensuit une élévation rapide dans la seconde partie de la nuit.

Le cortisol est une hormone hyperglycémiante, ce qui signifie qu’elle participe à la libération de glucose dans le sang et s’oppose donc à l’utilisation de sucre par les cellules.

Son taux étant le plus important le matin explique pourquoi le petit déjeuner est non seulement inutile mais peut aller contre le retour vers la santé, puisque ce que nous ingèrerons le matin ne pourra être utilisé par la cellule et sera donc traité comme un déchet (voir : pourquoi on grossit).

« Ca signifie qu’il ne faut pas manger de sucres le matin puisqu’il ne peut pas être utilisé, mais des oeufs au bacon, ça devrait aller »

Non, pcq quel que soit la composition de ce que tu ingères, le foie doit le transformer en sucres simples pour qu’il puisse entrer dans la cellule, et on vient de voir que l’entrée du sucre dans la cellule ne peut pas se faire le matin. Donc avec ce genre de petit déjeuner, non seulement tu surcharges ton organisme comme avec des sucres, mais en plus tu épuises ton foie.

Deuxième exemple :

-La mélatonine présente un rythme circadien prononcé qui culmine pendant la nuit. La mélatonine est sécrétée par la glande pinéale et régulée par le cycle jour/nuit.

Elle favorise l’endormissement, elle est sécrétée préférentiellement pendant la nuit avec généralement un pic vers 3h du matin puis sa sécrétion diminue progressivement jusqu’au réveil.

Son rôle est de synchroniser les rythmes circadiens c’est-à-dire le cycle veille-sommeil.

La lumière artificielle (lampes) ainsi que la lumière bleue des écrans (ordinateur, smartphone, tablette, télévision, etc…), retarde la sécrétion de mélatonine et donc l’envie d’aller se coucher. A éviter donc le soir pour bien dormir!

L’idéal pour la santé est de se lever et de se coucher avec le soleil.

L’alternance veille-sommeil est un des facteurs importants de la régulation des rythmes biologiques. Dès le début de la vie, notre sommeil est rythmé. Dans les premières semaines, le nouveau-né a un cycle de sommeil très court de 50-60 minutes. Le sommeil agité représente la moitié du temps dans ce cycle. De 1 mois à 2 ans, le cycle du sommeil adulte commence à se mettre en place. Le pourcentage de sommeil paradoxal diminue à partir de 6 mois. Entre 3 et 6 ans, les siestes vont diminuer en fréquence et disparaîtront.

De 6 à 12 ans, l’enfant fait de bonnes nuits et est très vigilant pendant la journée. Durant l’adolescence, le sommeil nocturne devient plus léger. Le besoin en sommeil d’un jeune adulte est de 7-8 heures.

Le travail de nuit a un effet perturbateur. Pour certains scientifiques, il peut potentiellement provoquer des effets néfastes sur la santé.

Il perturberait les rythmes circadiens par une désynchronisation entre le rythme biologique calé sur les horaires de jour et le nouveau cycle activité/sommeil imposé par le travail de nuit. Les troubles des rythmes circadiens pourraient engendrer des troubles de sommeil (comme le retard de phase, un retard à l’endormissement), des dérèglements métaboliques, des troubles cardiovasculaires, gastro-intestinaux et psychiques.

Par ailleurs, la température corporelle centrale suit également un rythme circadien : On note au coucher un déclin graduel de la température corporelle centrale et une perte de chaleur par les extrémités (ex : mains et pieds) lesquels sont étroitement associés au début de l’endormissement. Des niveaux maximum de somnolence, habituellement observés juste avant l’aube, coïncident avec le minimum de la température corporelle centrale.

« La chronobiologie a d’autres incidences sur la santé ? »

Oui, en voici quelques exemples :

Les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux (AVC) ont tendance à se produire d’avantage le matin qu’à n’importe quelle autre période de la journée.

La tension artérielle augmente le matin et reste élevée jusqu’en fin d’après-midi, par la suite, elle diminue et atteint son niveau le plus bas au cours de la nuit.

La tolérance à la douleur est plus élevée dans l’après-midi. Par exemple, les douleurs dentaires sont à leur plus faible en fin d’après-midi.

Le cycle menstruel est lui aussi dépendant de la chronobiologie. Les femmes rapportent souvent des changements dans leur sommeil au cours de leur cycle menstruel avec plus de perturbations juste avant les menstruations. La perturbation du sommeil est fréquente pendant cette période chez celles qui souffrent de trouble prémenstruel.

Des régulations génétiques des rythmes biologiques ont aussi été mises en évidence. Au XVIII ème siècle, l’astronome Jean-Jeacques d’Ortous a observé le mouvement des feuilles de mimosa qui s’ouvrent le jour et se ferment la nuit. Il a placé des plants de mimosa dans l’obscurité pendant plusieurs jours et cette oscillation journalière des feuilles a perduré, d’où la mise en évidence que les plantes auraient leur propre horloge biologique interne, indépendamment de la luminosité.

D’autres gènes impliqués dans la régulation de l’horloge biologique ont été découverts chez des animaux comme la mouche drosophile par exemple.

L’heure d’été comme l’heure d’hiver sont délétères pour la santé parce qu’elles nous éloignent de l’heure solaire, la seule valable parce que nos biorythmes sont indexés dessus.

Les français se sont récemment prononcés pour garder l’heure d’été toute l’année alors qu’elle est éloignée de l’heure solaire de deux heures (quand l’heure d’hiver n’en n’est éloignée que d’une heure). S’il faut en conserver une, le moins pire serait de conserver celle qui est la plus proche de l’heure solaire, à savoir l’heure d’hiver. Mais comme dans toute consultation, la population n’a pas répondu à la question posée, mais à la question : « préférez vous l’hiver ou l’été ». Or si l’heure d’été est adoptée, certaines régions de France ne verront pas le jour avant 10h00 le matin en hiver…

Heure d’hiver = heure solaire + 1 heure

Heure d’été = heure solaire +2 heures

Les biorythmes :

Les cycles de circulation de l’énergie vitale selon les heures solaires selon la tradition chinoise sont figurés sur le schéma ci-dessous :

Un réveil nocturne à la même heure toutes les nuits peut être le signe d’un problème en rapport avec l’organe dont « c’est l’heure » (heure solaire, bien sûr).

ATTENTION, de nombreux paramètres sont à changer pour retrouver durablement la santé ou ton poids de forme : adopter l’alimentation physiologique, la gestion du stress (voir : comment le stress actuel impacte notre santé et la composante psychique de toutes les maladies), une hygiène de vie optimale, des pratiques de santé quotidiennes (voir par exemple : les compresses d’huile de ricin) ainsi que des mesures de renforcement de l’organisme (voir par exemple : renforcement par le froid), le tout très individualisé en fonction de ton état de santé général et SURTOUT actualisé au jour le jour en fonction des réponses de ton organisme. 

Il est de ma responsabilité professionnelle de te prévenir qu’afin d’éviter certaines catastrophes (voir : ma transition), tu peux avoir besoin de te faire suivre par un coach de santé (ou coach de régénération) qui évaluera ton état de santé général en fonction de l’état de santé de tes systèmes immunitaire, nerveux, endocrinien, circulatoire, digestif, de ton poids rapporté à ta taille, de ton âge, de l’histoire de ta maladie, de ton histoire médicamenteuse, de ta génétique, et de nombreux autres facteurs. 

Tu peux également avoir besoin de te faire suivre par un psychologue pour venir à bout de ton stress. De plus les éliminations provoquées par ces changements d’alimentation et ces pratiques de santé, risquent de faire remonter des sentiments dépressifs pouvant aller jusqu’à des idées noires. Il est conseillé de se faire suivre par un psychologue, d’autant que de plus en plus de mutuelles santé remboursent quelques consultations par an chez un psychologue. L’idéal serait que ce psychologue soit très au fait de ces pratiques de santé et du mode de vie physiologique.

Je suis psychologue clinicienne, hygiéniste, coach de santé et de régénération et propose notamment des consultations par SKYPE ou téléphone.

De plus en plus de mutuelles santé remboursent quelques séances de psychologues, renseignes toi auprès de ta mutuelle, je peux envoyer des reçus.

Pour connaitre mon parcours, voir : Qui suis-je

Si tu souhaites davantage de renseignements, n’hésite pas à me contacter à l’adresse suivante : 

osersavie66@gmail.com

ou au 06 87 20 54 58

Une réflexion sur « La chronobiologie »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s