Et si on ne supporte pas les fruits ?

ATTENTION : avant de lire cet article, je t’invite à relire ma page d’accueil  en suivant le lien suivant :

ça va mieux en le disant

Pour garder notre santé physique et psychique et/ou notre poids de forme ou les retrouver durablement (voir : pourquoi on grossit et comment prendre du poids), il nous faut respecter les lois du vivant et notamment adopter une alimentation physiologique.

On me dit parfois : « Je ne supporte pas les fruits, ça me fait gonfler le ventre, ça me donne des gaz, de la diarrhée, etc… », pourtant nous pouvons tous bénéficier des formidables vertus santé des fruits, il suffit à ceux d’entre nous qui présentent une inflammation des intestins de prendre, pour un temps, certaines précautions.

Pour qui a les intestins fragiles, le fruit en dessert est une aberration. 

Les fruits ne devraient pas séjourner dans l’estomac, mais simplement y passer, ils sont digérés dans la bouche par l’amylase salivaire puis dans le duodénum, à la sortie de l’estomac par l’amylase pancréatique

S’ils sont ingérés en même temps ou après d’autres classes d’aliments (oléagineux, céréales, légumineuses, produits animaux, etc…), ils se retrouvent piégés dans l’estomac et fermentent.

Ces produits de fermentation peuvent être irritants pour les intestins enflammés de certains anciens (ou actuels) « normo-mangeurs », bien souvent il s’agit de personnes en état de fatigue chronique ou d’épuisement généralisé

C’est cette fermentation qui risque de provoquer, chez ce type de personnes, ballonnements et flatulences.

Il suffit, si nos intestins sont fragilisés, de déguster nos fruits en dehors des repas ou avant les repas, et pourquoi ne pas essayer carrément un repas de fruits, ponctuellement ou une fois de temps en temps ? Le matin au petit déjeuner, par exemple, puisque les fruits se mangent à jeun. Ou bien le soir, à condition que le repas précédent soit déjà digéré, un repas de fruits est bien plus digeste qu’un dîner classique.

Un de mes trucs pour ceux qui font quotidiennement et toute l’année des repas de fruits : boire au même repas : soit l’eau d’une coco fraiche, soit de l’eau de mer microfiltrée diluée au tiers dans de l’eau de source, soit un jus frais de légumes maison, ou bien manger des algues entières séchées de qualité crue, cela afin d’apporter des minéraux à ses dents qui risqueraient à la longue de se voir déminéralisées par les sorties de toxines acides par la muqueuse buccale (dues à la détoxination induite par les fruits).

Les fruits sont détoxifiants, ingérés en trop grande quantité lors d’une transition alimentaire trop rapide vers le cru, sur un organisme épuisé, ils peuvent provoquer des « chasses » qu’on ne devrait pas redouter, en effet, elles sont bienvenues, puisqu’elles procèdent à l’expulsion de vieilles matières. 

Ces « chasses » sont souvent confondues avec des diarrhées, pourtant elles n’en n’ont pas le caractère incontrôlable. Elles consistent en l’expulsion rapide de grandes quantités de matières liquides ou semi-liquides, vous débarrassant au passage de grosses quantités de toxines et vous permettant, au fur et à mesure du nettoyage de votre organisme ainsi réalisé, de mieux supporter les fruits et par là même de mieux bénéficier de toutes leurs vertus santé.

A chacun de déterminer, si besoin avec l’aide d’un professionnel bien au fait de l’action des fruits sur l’organisme, la quantité de fruits qui lui convient à un moment donné pour que la détox se passe tout en douceur.

Bien sûr, en fonction de ton état de santé il pourra être nécessaire d’adopter en parallèle de l’introduction de fruits crus dans ton régime alimentaire certaines pratiques de santé bien ciblées permettant de te débarrasser de l’accumulation de déchets présents dans ton organisme et qui entravent le fonctionnement de tes organes et notamment de tes intestins.

Les fruits sont magiques, ils nous détoxifient en nous régalant, ne nous en privons pas !

ATTENTION, de nombreux paramètres sont à changer pour retrouver durablement la santé ou ton poids de forme : adopter l’alimentation physiologique, la gestion du stress (voir : comment le stress actuel impacte notre santé et la composante psychique de toutes les maladies), une hygiène de vie optimale, des pratiques de santé quotidiennes (voir par exemple : les compresses d’huile de ricin) ainsi que des mesures de renforcement de l’organisme (voir par exemple : renforcement par le froid), le tout très individualisé en fonction de ton état de santé général et SURTOUT actualisé au jour le jour en fonction des réponses de ton organisme. 

Il est de ma responsabilité professionnelle de te prévenir qu’afin d’éviter certaines catastrophes (voir : ma transition), tu peux avoir besoin de te faire suivre par un coach de santé (ou coach de régénération) qui évaluera ton état de santé général en fonction de l’état de santé de tes systèmes immunitaire, nerveux, endocrinien, circulatoire, digestif, de ton poids rapporté à ta taille, de ton âge, de l’histoire de ta maladie, de ton histoire médicamenteuse, de ta génétique, et de nombreux autres facteurs. 

Tu peux également avoir besoin de te faire suivre par un psychologue pour venir à bout de ton stress. De plus les éliminations provoquées par ces changements d’alimentation et ces pratiques de santé, risquent de faire remonter des sentiments dépressifs pouvant aller jusqu’à des idées noires. Il est conseillé de se faire suivre par un psychologue, d’autant que de plus en plus de mutuelles santé remboursent quelques consultations par an chez un psychologue. L’idéal serait que ce psychologue soit très au fait de ces pratiques de santé et du mode de vie physiologique.

Je suis psychologue clinicienne, hygiéniste, coach de santé et de régénération et propose notamment des consultations par SKYPE ou téléphone.

De plus en plus de mutuelles santé remboursent quelques séances de psychologues, renseignes toi auprès de ta mutuelle, je peux envoyer des reçus.

Pour connaitre mon parcours, voir : 

Qui suis-je

Si tu souhaites davantage de renseignements, n’hésite pas à me contacter à l’adresse suivante : 

osersavie66@gmail.com

ou au 06 87 20 54 58

3 réflexions sur « Et si on ne supporte pas les fruits ? »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s