Jette ton soutif !

ATTENTION : avant de lire cet article, je t’invite à relire ma page d’accueil  en suivant le lien suivant :

ça va mieux en le disant

Je sais, ça fait soixante-huitarde attardée, mais ça n’est même pas le cas, malheureusement, j’ai loupé cet épisode, j’avais 7 ans à l’époque.

« Ca va pas, je vais pas jeter mes soutifs au prix où je les ai payés ! »

Du calme, c’est juste un titre accrocheur, on va examiner la situation et tu verras ce que tu décideras à la fin de l’article.

A quoi sert un soutif ? A avoir l’air d’avoir des seins qui défient les lois de la pesanteur quel que soit ton âge et le nombre d’enfants que tu as allaités (entre nous, ça ne trompe personne, visage, cou et décolleté ridés, signifie en général seins qui tombent) ou à avoir l’air  d’avoir une grosse poitrine (ça c’est pour les push-up genre wonderbras, l’arnaque, bien fait pour les mecs qui s’y font prendre !) et aussi à ne pas « faire négligée », on y revient toujours, les femmes doivent se teindre les cheveux (concernant les colorations capillaires, voir mon article : ma transition), mettre des soutifs, dans certains milieux professionnels, se maquiller (voir : quoi mettre sur sa peau), heureusement elles ont gagné le droit de ne plus forcément porter des talons (sauf si elles sont mannequins).

Est-il agréable de porter un soutif ? Je ne sais pas pour toi, mais moi je trouve que ça serre, ça gratte, ça gêne, quoi. En plus, j’ai toujours été entre deux tailles en soutif (comme en chaussures, sauf que les soutifs ne font pas les demi pointures), alors chaque nouvel achat de soutif est toujours périlleux. Et puis il y a les soutifs qui sont beau sur toi quand tu ne portes que ça et moches sous un pull et inversement. C’est très complexe le soutif messieurs !

Est-il bon pour la santé de porter un soutif ? Un garrot au niveau des poumons ? J’aurais tendance à dire que non. Ca entrave la respiration. Du temps des corsets, des études avaient montré que les hommes avaient une respiration basse (ventrale) et les femmes seulement une respiration haute (superficielle). A mon avis y’avait comme un biais dans ces études, tu crois pas ?

Alors pourquoi porter un soutif ? Comme dirait Coluche (oui, je sais c’est une référence incontournable pour moi) : « c’est pas pour faire peur aux oiseaux, c’est pour attirer les garçons ». La question subsidiaire est quel genre d’homme souhaites tu attirer (d’ailleurs souhaites-tu attirer un homme ?), celui qui ne verra que ton apparence physique (et un jour ou l’autre découvrira l’arnaque du soutif) ou celui qui sera attiré par ce que tu es au plus profond de ton être quelle que soit ton apparence physique ?

A mon avis le soutif, le corset, même la mammographie d’ailleurs sont des inventions d’homme.

Messieurs, imaginez qu’on ait inventé un examen radiologique des testicules obligatoire tous les deux ans à partir de 40 ans, qui nécessiterait de les écraser (sans anesthésie) entre deux plaques froides dans le sens vertical, jusqu’à vous couper le souffle, et à ce moment là, le manipulateur radio vous dirait sans plaisanter : « bon je vais serrer lentement et vous m’arrêterez si ça devient douloureux », puis, lorsqu’enfin c’est terminé et que la méchante machine rouvre ses mâchoires vous libérant tout endolori, le manipulateur vous expliquerait comment vous positionner pour la radio dans le sens horizontal… Ensuite, on vous demandera d’attendre dans la cabine sans vous rhabiller complètement parce que si les clichés ne sont pas suffisamment nets, il faudra les refaire. Sans être chochotte, vous iriez sûrement à reculons, non ? Mais aucune inquiétude à avoir, tant que ce sont des hommes qui inventent les examens et tests médicaux, il suffira d’une prise de sang à intervalle régulier pour déterminer si vous avez un cancer de la prostate et s’il faut faire des examens complémentaires (je sais, la prostate n’est pas dans les testicules, c’est juste que c’est le cancer équivalent à celui des seins chez les femmes).

De la même manière on pourrait inventer un sous-vêtement de torture qui vous rende plus désirables aux yeux des femmes, et vous donne l’air négligé si vous ne le portez pas, là j’avoue que je suis à court d’imagination, mais dans ce cas, le porteriez-vous ?

Bons, revenons à nos soutifs, déjà toutes celles d’entre vous qui sont jeunes, ou qui ont les seins qui tiennent tout seul malgré l’âge (si, ça existe !) devraient pouvoir s’en passer, en plus les garçons risquent de trouver ça sexy. Toutes celles qui ont de petits seins n’en ont pas vraiment besoin, même si ça tombe, ça ne se voit pas, surtout l’hiver sous un pull. Pour les autres, si ça tient encore à peu près (ou pas d’ailleurs), on peut oublier le soutif, c’est seulement une histoire de regard qu’on porte sur soi-même.

Pour toutes, si on porte un vêtement décolleté ou transparent, par souci de décence, on peut mettre une brassière (j’en ai trouvé en coton bio sur le net), ça ne soutient pas du tout, OK, ça écrase un peu les seins (le contraire du wonderbras), mais ça comprime beaucoup moins qu’un soutif, et puis il suffit de prendre une taille un peu plus grande pour être au large.

Reste celles qui n’aiment vraiment pas leur poitrine, alors là le mieux à mon avis est un travail sur soi pour réussir à s’aimer comme on est.

« Y’a d’autres solutions, la chirurgie esthétique par exemple »

Si tu penses que ça peut t’aider, mais n’oublie pas que je suis psy, et un marteau voit des clous partout…

Quoi qu’il en soit, c’est juste une illustration de ma libération, la tienne ne passera pas forcément par le soutif.

Cela dit, une fois libérée du soutif au quotidien, rien ne t’empêche de garder tes plus beaux modèles pour te faire belle pour ton amoureux de temps en temps.

« Ma pauvre, mais tu délires là, quel rapport avec oser sa vie ? »

Oser sa vie c’est d’abord oser être soi-même au quotidien, oser faire ce qui nous convient que ça plaise ou pas aux uns ou aux autres. Pour oser sa vie, il faut aussi se poser sincèrement la question du sens, pourquoi on fait les choses.

Oser sa vie c’est aller vers ce qu’on est et ça passe par se débarrasser des conditionnements, quitte à les adopter ensuite, mais par choix, c’est comme à l’adolescence, il faut tout remettre en question.

Je t’ai fait partager mon questionnement sur le soutif, mais ton questionnement portera probablement sur autre chose (que tu sois une femme ou un homme d’ailleurs), tu peux si tu le souhaite le partager en laissant un commentaire à cet article.

ATTENTION, de nombreux paramètres sont à changer pour retrouver durablement la santé ou ton poids de forme : adopter l’alimentation physiologique, la gestion du stress (voir : comment le stress actuel impacte notre santé et la composante psychique de toutes les maladies), une hygiène de vie optimale, des pratiques de santé quotidiennes (voir par exemple : les compresses d’huile de ricin) ainsi que des mesures de renforcement de l’organisme (voir par exemple : renforcement par le froid), le tout très individualisé en fonction de ton état de santé général et SURTOUT actualisé au jour le jour en fonction des réponses de ton organisme. 

Il est de ma responsabilité professionnelle de te prévenir qu’afin d’éviter certaines catastrophes (voir : ma transition), tu peux avoir besoin de te faire suivre par un coach de santé (ou coach de régénération) qui évaluera ton état de santé général en fonction de l’état de santé de tes systèmes immunitaire, nerveux, endocrinien, circulatoire, digestif, de ton poids rapporté à ta taille, de ton âge, de l’histoire de ta maladie, de ton histoire médicamenteuse, de ta génétique, et de nombreux autres facteurs. 

Tu peux également avoir besoin de te faire suivre par un psychologue pour venir à bout de ton stress. De plus les éliminations provoquées par ces changements d’alimentation et ces pratiques de santé, risquent de faire remonter des sentiments dépressifs pouvant aller jusqu’à des idées noires. Il est conseillé de se faire suivre par un psychologue, d’autant que de plus en plus de mutuelles santé remboursent quelques consultations par an chez un psychologue. L’idéal serait que ce psychologue soit très au fait de ces pratiques de santé et du mode de vie physiologique.

Je suis psychologue clinicienne, hygiéniste, coach de santé et de régénération et propose notamment des consultations par SKYPE ou téléphone.

De plus en plus de mutuelles santé remboursent quelques séances de psychologues, renseignes toi auprès de ta mutuelle, je peux envoyer des reçus.

Pour connaitre mon parcours, voir : Qui suis-je

Si tu souhaites davantage de renseignements, n’hésite pas à me contacter à l’adresse suivante : 

osersavie66@gmail.com

ou au 06 87 20 54 58

3 réflexions sur « Jette ton soutif ! »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s