Le brossage de la peau, des cheveux et des dents

ATTENTION : avant de lire cet article, je t’invite à relire ma page d’accueil  en suivant le lien suivant :

ça va mieux en le disant

Certains articles de ce blog porteront sur mon expérience des techniques d’un mode de vie physiologique, la façon dont je les pratique, ce qu’ils m’ont apporté comme bénéfices et comme déboires et pourquoi. Peut-être ces articles vous aideront-t-ils à ne pas passer par les mêmes erreurs que moi, un mode de vie physiologique ça ne s’improvise pas, je l’ai appris à mes dépends !

Le brossage à sec de la peau permet un nettoyage parfait de la peau, bien meilleur qu’une douche au savon puisque est ôté tout ce qui salit la peau, comme avec l’eau et le savon, mais en plus est éliminée la couche de cellules mortes qui est à la surface de la peau (lors d’un brossage vigoureux, on voit d’ailleurs voleter ces cellules mortes). C’est pourquoi sur le visage, c’est un des meilleurs anti-rides, le meilleur des démaquillants.

Dans l’idéal il est conseillé de se brosser le visage et le corps deux fois par jour avant la douche. En ce qui me concerne, je me brosse le visage deux fois par jour, mais le corps une seule fois par jour (par flemme) et cela a déjà bien aidé à relancer chez moi l’émonctoire peau. Moi qui ne transpirais jamais, je me réveille souvent le matin (après la détoxination qui survient la nuit) en ayant transpiré légèrement si j’ai mangé physiologique la veille ou trempée d’une sueur odorante si j’ai mangé non physio (voir : l’alimentation physiologique) la veille ou bien quelquefois si j’ai jeûné la veille, le processus de détoxination et d’élimination étant boosté par le jeûne.

Après le brossage, ma douche se réduit au strict minimum : les zones « stratégiques » comme la zone du pubis et les pieds, les aisselles s’il y a eu transpiration odorante, ce qui permet de limiter le contact du savon avec la peau ainsi que le contact de l’eau avec la peau, j’ai d’ailleurs adapté sur ma douche un filtre à eau pour éviter de déposer sur ma peau et sur mes cheveux trop de polluants. Lorsqu’on est suffisamment détoxinée et qu’on mange physiologique au quotidien, même pour ces zones, l’usage du savon devient inutile.

Le lien vers le filtre à eau de douche que j’ai commandé, mais il en existe d’autres :

https://www.biovie.fr/fr/filtres-a-eau/163-filtre-a-douche-5412202893758.html

Aux objections que j’entends d’ici : « Quoi !!! Mais tout le monde se lave à l’eau et au savon et ce depuis toujours ! » Je répondrais simplement en citant ce grand philosophe français du XXème siècle, Coluche : « C’est pas parce qu’ils sont nombreux à avoir tord qu’ils ont raison ».

J’ai consacré un article aux effets nocifs de ce qu’on met sur la peau ou sur les muqueuses : gel douche, savon, shampoings, dentifrices, crèmes, déodorant, coloration capillaire, parfum, tampax, eau sur-traitée du réseau d’eau potable, etc… Et comment y remédier (voir : quoi mettre sur sa peau)

Concernant le savon, un de ses inconvénients (le moins important) est qu’il dessèche la peau en lessivant le film hydrolipidique naturel, ce qui nous oblige ensuite à étaler sur la peau crèmes ou laits hydratants, mais nous en parlerons plus tard (voir : on nous prend pour des CONSommateurs).

D’autre part, le brossage à sec de la peau est bien pratique pour garder une bonne hygiène en camping ou dans des conditions extrêmes de manque d’eau ou de trop mauvaise qualité de l’eau. Sans basculer dans le survivalisme, on peut imaginer que ce genre de désagréments risque de survenir de notre vivant.

Démonstration en vidéo du brossage de la peau. Voir aussi ma vidéo : routine de soins.

Pour davantage de détails sur le brossage à sec de la peau, voir l’excellent site régénère à ce sujet :

http://regenere.org/outils/le-brossage-a-sec.html

Le brossage des cheveux en fonction de la nature de tes cheveux, matin seulement (si cheveux gras) ou matin et soir (si cheveux secs) avec une brosse à picots en bois qui n’agresse pas le cuir chevelu permet d’ôter toutes les saletés des cheveux sans les décaper comme le font les shampoings même les plus doux et de répartir la couche de sébum naturel sur toute la longueur des cheveux pour qu’ils ne s’assèchent pas et que le sébum n’étouffe pas le bulbe pileux.

Il est à noter qu’en cas de détoxination importante (54 ans de malbouffe à éliminer dans mon cas, puisque je ne suis un mode de vie physio que depuis janvier 2015) avec des émonctoires poussifs (foie, intestins et reins à la peine en ce qui me concerne), les cheveux et la peau sont très secs parce que les acides qui ont du mal à sortir par les émonctoires sortent par la peau et le cuir chevelu, mais en principe ce n’est que passager si on limite le plus possible les « écarts » à un régime physio. Le problème pour moi est que les « écarts » étaient quasi quotidiens (invitations, restaus, etc…) alors que le processus de détoxination était bien enclenché, de ce fait, des doses massives de produits acides sortaient en permanence par le cuir chevelu, provoquant la chute de mes cheveux pourtant très forts en général (voir : mode de vie physio et vie sociale).

Donc, plus on lave ses cheveux avec du shampoing, plus on dessèche le cuir chevelu qui pour compenser fabrique davantage de sébum et re-graisse la racine de nos cheveux, ça démange et on ressent donc le besoin de se laver les cheveux de plus en plus fréquemment. J’en étais arrivée à me laver les cheveux tous les jours il y a quelques années !

Pour ce qui est du brossage des cheveux je ne le fais qu’une fois par jour parce que suite à un régime physio mal conduit (écarts très fréquents dus à ma vie sociale et surtt à celle de mon époux) et à une transition trop brusque, j’ai beaucoup perdu mes cheveux et je continue de les perdre, la remontée est longue… Si on souhaite tenir sur le long terme un mode de vie physio, il vaut mieux être capable d’accepter certains désagréments comme une apparence physique moins flatteuse pendant quelques mois ou années. Mais j’en parlerai dans un prochain article.

Si on ressent encore le besoin de se laver les cheveux, le mieux est de faire un lavage au rhassoul (excellent pour laver la peau aussi, j’expliquerai comment il nettoie dans un prochain article). Aujourd’hui je ne les lave plus du tout ou alors exceptionnellement avec du rhassoul, mais je les rince bien chaque fois que le cuir chevelu commence à me démanger (environ deux fois par semaine).

J’allais oublier, après chaque utilisation d’une brosse (à cheveux, de visage ou de corps) je passe un peigne dedans pour la nettoyer grossièrement, mais une fois par semaine minimum je nettoie les brosses au savon de Marseille et à l’eau. Au début je négligeais ce nettoyage et mes cheveux étaient devenus gras, effet sale… Il ne faut pas oublier non plus de laver très régulièrement, de la même manière, les pinces, barrettes, élastiques et tt ce qui est en contact avec les cheveux.

Autre détail qui a son importance, si on ne se lave plus les cheveux, il devient nécessaire de changer sa taie d’oreiller tous les deux jours, on dort une nuit sur le côté face, le lendemain sur le côté pile et le surlendemain on change de taie d’oreiller. Les cheveux non lavés mais brossés tous les jours (si possible deux fois par jour) sentent bon, sauf écarts alimentaires importants et/ou fréquents au régime physio (voir : l’alimentation physiologique), après des écarts répétés dans un temps court, je me lave les cheveux (avec du savon de Marseille) pour éviter les odeurs de cheveux sales et l’effet cheveux gras ou sales.

Le brossage (ou plutôt lavage) des dents est un rituel incontournable… Surtout si on ne mange pas physio. Mais même si on mange physio, pour peu qu’on ait déjà la moindre petite reconstitution en bouche, l’équilibre bactérien de l’écosystème buccal est perturbé et risque d’engendrer de nouvelles caries (voir : comment éviter les caries naturellement). C’est mon cas, et en plus, ma mutuelle santé ne me couvre qu’en cas d’hospitalisation, donc aucun remboursement des frais dentaires, alors j’ai intérêt à avoir une hygiène alimentaire et dentaire parfaites (voir : Miser sur la santé et autres trucs éco).

Par contre, pour éviter les dentifrices aux composants nocifs (même les dentifrices bios), le mieux est de se laver les dents à l’argile (verte, illite, micronisée, en boutique bio) ou au charbon activé (poudre noire à base de coque de noix de coco, en boutique bio), une petite cuillère d’argile dans un fond de verre d’eau et faire tourner dans la bouche quelques secondes ou bien pour un effet dents blanches, mettre l’argile sur la brosse à dents manuelle ou électrique et brosser. Attention ne jamais mettre de métal au contact de l’argile, utiliser une cuillère en bois ou en plastique. L’argile est reminéralisante et fortifiera ainsi l’émail des dents, contrairement au bicarbonate de sodium, qui, certes, blanchit les dents, mais les déminéralise au passage. On peut tt de même sans trop de risque remplacer l’argile par du bicarbonate alimentaire une fois par semaine (maximum) si on souhaite blanchir ses dents. On peut aussi alterner brossage à l’argile et au charbon activé.

Après lavage et rinçage de la bouche à l’eau, un bon rinçage au gros sel dans de l’eau suivi d’un bon rinçage de la bouche à l’eau pure permet d’éviter ou de limiter les inflammations gingivales, je ne le fais que lorsque j’ai les gencives enflammées.

Enfin un bon coup de Kärcher (jet dentaire oral B pour ma part) pour éliminer tous les résidus interdentaires, ou à défaut (en camping par exemple, ou pour ceux qui souhaitent utiliser le moins possible l’électricité), fil interdentaire (moins agréable, moins efficace, et potentiellement traumatisant pour la gencive si mal utilisé).

Au coucher tu peux mettre un peu d’argile verte à fondre dans ta bouche dont les vertus reminéralisantes contrebalanceront l’effet des acides relargués par les muqueuses buccales pendant la nuit.

Ce rituel est intéressant à adopter matin et soir. Le matin, après une nuit de détoxination, toutes les muqueuses de l’organisme rejettent des acides y compris les muqueuses buccales, donc la bouche est pleine d’acides. Un brossage des dents étalerait ces acides sur les dents, ce qui aurait un effet contre productif ! De la même manière en fonction du contenu de ton repas, tes muqueuses buccales seront plus ou moins acides juste après le repas.

C’est pourquoi, le matin au réveil avant d’avaler quoi que ce soit, il est intéressant de faire précéder le lavage des dents par un raclage de la langue (avec un gratte langue ou à défaut une petite cuillère), contre la mauvaise haleine du matin (qui est bienvenue puisqu’elle témoigne de l’activité de détoxination de la nuit), puis (et surtout) par un « oil pulling » : faire passer l’huile entre les dents vivement plusieurs fois puis faire tourner dans la bouche (ou simplement garder en bouche) une cuillère d’huile de ton choix, coco, sésame ou autre pendant 20 minutes avant de cracher (dans les toilettes pour ne pas boucher la tuyauterie du lavabo) et rincer très soigneusement la bouche à l’eau pure. L’huile va attirer toutes les toxines rejetées par la muqueuse buccale qui seront éliminées lorsqu’on recrachera cette huile devenue une mousse blanchâtre. L’oil pulling active les fonctions émonctorielles tout le long du tube digestif.

On gagnera beaucoup à pratiquer également le oil pulling le soir.

Pour avoir une idée de ce qu’est un gratte langue (j’ai trouvé le mien dans un salon bio) :

Bref, matin comme soir : oil pulling, puis rinçage à l’eau, puis rinçage à l’argile, puis si besoin rinçage au gros sel suivi d’un bon rinçage à l’eau, enfin jet dentaire. Le matin (ou matin et soir en cas de jeûne), en plus, commencer par le racle langue. Si tu veux, tu peux garder le brossage de dents matin et soir (sinon les dents paraissent jaunes) mais en toute fin de routine, à la place du rinçage à l’argile.

« 20 minutes d’oil pulling ! On voit qu’elle n’a que ça à faire !!! »

Eh bien non, je n’ai pas que ça à faire. Pendant qu’on fait tourner l’huile dans la bouche (d’ailleurs il suffit de la garder en bouche, pas forcément besoin de la faire tourner), on peut faire un tas de choses, se brosser les cheveux et le corps, se doucher, s’habiller, préparer sa lunch box ou son bento et/ou son cartable, « checker » ses mails ou bien terminer d’écrire un article pour son blog par exemple les seules choses qu’on ne puisse pas faire sont parler et manger, ça tombe bien, il est déconseillé de manger le matin. Et puis 20 minutes c’est dans l’idéal, il y a des matins où c’est une minute ou même 20 secondes, c’est toujours mieux que rien.

Si j’ajoute que la pratique du oil pulling sur le long terme blanchit les dents sans les risques ni les coûts des traitements blanchissants, c’est motivant ? En tous cas, je le vérifie sur moi.

Voilà comment avec des brosses, un peu d’huile et d’argile on peut éviter d’acheter gels douche, savons, shampoings, après-shampoings, dentifrices, déodorants (si on mange physio), parfums (plus du tout nécessaire si on mange physio, puisqu’on sent bon), etc… pour le plus grand bien de sa santé, de son porte monnaie, et de la santé de la planète (on diminue sa consommation de produits manufacturés, donc l’énergie et les matières premières qu’il aura fallu pour les fabriquer, emballer, transporter, recycler ou incinérer).

« Tout ce temps le matin et le soir à consacrer à ses dents ! A moins d’être dentiste ou bien très obsessionnel, c’est démesuré ! »

Ca dépend, tu préfères passer ce temps devant la télé ou sur des blogs idiots 😉 ou à briquer ta voiture ou tes chaussures ou bien à faire briller le miroir de la salle de bains, prends le comme un investissement santé si tu ne veux pas devenir un « sans dents » ou finir sur la paille avec des frais de couronnes ou d’implants (en espérant que ton dentiste soit compétent).

Enfin entre le brossage du matin et celui du soir, si tu souhaites te brosser les dents après chaque prise alimentaire, fais le avec un bâtonnet de Siwak naturel (pas aromatisé), sans dentifrice ni argile, ni quoi que ce soit dessus, cela peut se faire assise sur le canapé, pas besoin d’être au dessus d’un lavabo.

Le siwak est un végétal qui contient du fluor, du souffre (bactéricide), du carbonate de calcium (blanchissant), de la silice (anti-taches), de la salvadorien (bactéricide, anti-inflammatoire et stimule la gencive), des huiles essentielles (désinfectantes, donnent bonne haleine, stimulent la sécrétion salivaire), du potassium, du phosphore, du calcium, etc…

Pour se laver les mains, on aura toujours besoin de savon (plus pratique que le rhassoul), dans ce cas, il sera important de bien le choisir (les savons par saponification à froid ne dessèchent pas la peau, intéressant en phase de transition, quand on a la peau asséchée par les sorties d’acides, mais je parlerai de ça une autre fois), lorsqu’on a moins de sorties d’acides par la peau, le vrai savon de Marseille (attention aux contrefaçons, l’appellation n’est pas protégée), acheté en boutique Bio fait parfaitement l’affaire.

Dans un prochain article, on verra pourquoi il est dangereux de mettre sur notre peau ou nos muqueuses un produit qu’on ne pourrait pas manger (voir : quoi mettre sur sa peau) et de respirer des produits toxiques (voir : comment entretenir sa maison).

ATTENTION, de nombreux paramètres sont à changer pour retrouver durablement la santé ou ton poids de forme : adopter l’alimentation physiologique, la gestion du stress (voir : comment le stress actuel impacte notre santé et la composante psychique de toutes les maladies), une hygiène de vie optimale, des pratiques de santé quotidiennes (voir par exemple : les compresses d’huile de ricin) ainsi que des mesures de renforcement de l’organisme (voir par exemple : renforcement par le froid), le tout très individualisé en fonction de ton état de santé général et SURTOUT actualisé au jour le jour en fonction des réponses de ton organisme. 

Il est de ma responsabilité professionnelle de te prévenir qu’afin d’éviter certaines catastrophes (voir : ma transition), tu peux avoir besoin de te faire suivre par un coach de santé (ou coach de régénération) qui évaluera ton état de santé général en fonction de l’état de santé de tes systèmes immunitaire, nerveux, endocrinien, circulatoire, digestif, de ton poids rapporté à ta taille, de ton âge, de l’histoire de ta maladie, de ton histoire médicamenteuse, de ta génétique, et de nombreux autres facteurs. 

Tu peux également avoir besoin de te faire suivre par un psychologue pour venir à bout de ton stress. De plus les éliminations provoquées par ces changements d’alimentation et ces pratiques de santé, risquent de faire remonter des sentiments dépressifs pouvant aller jusqu’à des idées noires. Il est conseillé de se faire suivre par un psychologue, d’autant que de plus en plus de mutuelles santé remboursent quelques consultations par an chez un psychologue. L’idéal serait que ce psychologue soit très au fait de ces pratiques de santé et du mode de vie physiologique.

Je suis psychologue clinicienne, hygiéniste, coach de santé et de régénération et propose notamment des consultations par SKYPE ou téléphone.

De plus en plus de mutuelles santé remboursent quelques séances de psychologues, renseignes toi auprès de ta mutuelle, je peux envoyer des reçus.

Pour connaitre mon parcours, voir : Qui suis-je

Si tu souhaites davantage de renseignements, n’hésite pas à me contacter à l’adresse suivante : 

osersavie66@gmail.com

ou au 06 87 20 54 58

2 réflexions sur « Le brossage de la peau, des cheveux et des dents »

  1. J’ai testé ce matin le brossage du corps, (j’avais déjà la brosse). sensation agréable dynamisante. à suivre pour voir les effets sur la durée. je vais tester aussi ma chance au grattage.. de langue que je faisais scandaleusement avec les poils de brosse à dent .

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s